GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La traque des escrocs à la taxe carbone se poursuit en France et en Israël

    media La taxe-carbone est issue des propositions du Pacte écologique de Nicolas Hulot. Luc Viatour / Lucnix.b

    Une gigantesque fraude à la taxe carbone fait l'objet d'une enquête conjointe en France et en Israël. Un homme, interpellé le 10 janvier à Roissy à son arrivée de Tel-Aviv a été récemment mis en examen dans plusieurs enquêtes françaises, notamment un dossier d'escroquerie à la taxe carbone. Une escroquerie qui se chiffre en milliards d'euros.

    Tout commence en 2008 et se poursuit jusqu'en 2009. L'enquête démarre par une fraude classique à la TVA. La nouveauté, c'est qu'elle s'applique au marché européen des quotas de carbone, initialement conçus pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Les enquêteurs s'aperçoivent que des sociétés fictives achetaient des droits d'émission de CO2 hors taxe dans un pays étranger, puis les revendaient en France à un prix incluant la TVA.

    Les sommes ainsi récupérées étaient ensuite investies dans une nouvelle opération. La TVA que devait récupérer l'Etat francais allait dans la poche des escrocs. Résultat, 1,6 milliard de pertes pour le fisc français, selon une estimation de la Cour des comptes. Environ cinq milliards d'euros au niveau européen, selon Europol.

    L'un de cerveaux présumés de l'escroquerie, Cyril Astruc, franco-israélien dit «le Maigrichon» a été arrêté le 10 janvier à l'aéroport de Roissy, en provenance d'Israël. Recherché également par les justices française et belge, cet homme de 40 ans a été finalement inculpé à Paris. Mais une quarantaine de ses complices courent toujours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.