GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    Moyen-Orient

    Bahreïn: des blessés dans des heurts entre police et manifestants

    media Manifestations contre le pouvoir sur la place de la Perle à Manama, le 20 février 2011. AFP PHOTO/JOSEPH EID

    A Bahreïn, des heurts ont opposé le 14 février les forces de sécurité et des centaines de manifestants descendus dans la rue pour commémorer le 3e anniversaire du mouvement de contestation revendiquant une monarchie constitutionnelle. Le bilan provisoire est d'une trentaine de blessés.

     

    Bahreïn est un petit archipel du Golfe dont la majorité de la population est chiite, mais gouverné par une dynastie sunnite. Le puissant mouvement chiite Al-Wifaq a appelé à manifester pour réclamer une monarchie constitutionnelle.

    Plusieurs manifestations se sont déroulées dans plusieurs villages chiites mais aussi dans le centre de Manama, la capitale où les manifestations sont pourtant interdites par les autorités. Les manifestants portaient le plus souvent des linceuls en mémoire des victimes des manifestations précédentes qui avaient été réprimées dans le sang.

    Les forces anti émeutes appuyées par des témoins ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à la chevrotine pour disperser les protestataires. «A bas Hamad , entendez, à bas le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa, et «  Nous ne renoncerons jamais » à une monarchie constitutionnelle, pouvait-on lire sur des banderoles.

    Manifestation d'opposants au gouvernement à Bahreïn, le 5 juillet 2013. REUTERS/Hamad I Mohammed

    L'opposition réclame des réformes et la mise en place d'un Parlement et pour faire entendre sa voix, ce que refuse toujours le monarque. Au contraire, le pouvoir a alourdi les peines pour les auteurs de ce qu'il qualifie de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

    Selon la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH), 89 personnes ont été tuées à Bahreïn depuis février 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.