GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les Frères musulmans «terroristes»: Le Caire salue la décision de Riyad

    media Un partisan des Frères musulmans, le 27 décembre 2013 au Caire. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    L’Égypte a salué la décision de l’Arabie Saoudite de décréter vendredi les Frères musulmans « organisation terroriste ». Le Caire a appelé les autres capitales arabes à en faire de même conformément au traité de lutte contre le terrorisme de la Ligue arabe.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Pour le gouvernement intérimaire égyptien, la décision saoudienne de classer les Frères musulmans à sa liste des organisations terroristes a un goût de victoire. L’armée avait commencé par destituer le président Frère musulman Mohamad Morsi à la suite d’un soulèvement populaire en juillet. En décembre, après une série d’attentats, le gouvernement décrétait la confrérie « organisation terroriste ».

    La décision du pays le plus peuplé du monde arabe est aujourd’hui entérinée par le pays le plus riche, l’Arabie Saoudite. Elle qui a déjà accordé une aide de 5 milliards de dollars au gouvernement égyptien a également financé un contrat d’armes russes à l’Égypte estimé à deux milliards de dollars.

    La décision saoudienne est d’autant plus importante que l’Arabie était, par le passé, une terre d’asile pour les membres de la confrérie fuyant la répression du président Nasser dans les années soixante. Riyad était aussi la principale source de financement privé des Frères musulmans à travers des milieux d’affaires saoudiens ou des travailleurs égyptiens sympathisants de la confrérie. Cette dernière a, de son côté, accueilli avec « surprise et peine » la décision saoudienne « qui va à l’encontre des relations historiques » entre Riyad et les Frères musulmans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.