GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Intense tension entre Riyad et Doha

    media Page Twitter du journal qatari al-Arab. DR

    Des écrivains et journalistes saoudiens ont cessé leurs collaborations avec les médias du Qatar, à la demande du ministère de l'Information de l'Arabie Saoudite. Riyad accuse Doha d'ingérence dans les affaires de ses voisins et de soutien aux islamistes. 

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez 

    Finies les collaborations des écrivains et journalistes saoudiens avec les journaux qataris. Une décision sous forme d’injonction du ministère saoudien de la Culture et de l’Information.

    C’est [Samar al-Mogran], une jeune chroniqueuse saoudienne du journal qatari Al-Arab, qui l’a annoncé via son compte Twitter. D’autres journalistes lui ont emboîté le pas.  
    Il s’agit de chroniqueurs sportifs émiratis qui ont démissionné de la chaîne de télévision Beln Sport, anciennement al-Jazira Sport.

    Il semblerait que les autorités saoudiennes et émiraties veuillent durcir le ton, sanctionner leur voisin, le Qatar, et pas seulement sur le plan politique ou diplomatique. Mercredi dernier, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn ont rappelé leurs ambassadeurs à Doha.

    D’un même son de cloche, ces trois pays du Golfe reprochent au Qatar son soutien aux Frères musulmans - désormais désignés « groupes terroristes » par Riyad - et son ingérence dans leurs affaires internes.

    Ces décisions d’empêcher les journalistes et écrivains de collaborer avec les médias qataris sont, une nouvelle fois, le signe d’une intense tension entre Riyad et Doha.   

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.