GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Golan: poussée de fièvre entre la Syrie et Israël

    media Soldats israéliens en faction sur le Golan bombardé dans la nuit de mardi à mercredi en riposte à un attentat contre des soldats israéliens hier mardi. REUTERS/Ronen Zvulun

    Le ton monte côté israélien après les bombardements de l'aviation israélienne sur la Syrie en riposte à l'explosion, mardi 18 mars, d'une bombe artisanale sur le plateau du Golan, qui a blessé quatre militaires israéliens. Plusieurs sites militaires syriens étaient visés par ces bombardements.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    « Nous attaquons ceux qui nous attaquent » vient de déclarer Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien mettant en cause la Syrie qui coopère, selon lui, avec les ennemis d'Israël.

    Un peu plus tôt c'est le ministre de la Défense Moshe Yaalon qui adressait une mise en garde à Bachar el-Assad : cessez d'aider les agents terroristes sinon vous paierez le prix fort. « Il paiera un prix élevé s'il continue d'aider des agents terroristes, il est responsable de ce qui se passe sur son territoire » a déclaré le ministre.

    Augmentation des incidents

    On ne sait pas encore qui est derrière l'attaque d'hier contre des soldats israéliens, à la frontière syrienne. Quatre soldats israéliens ont été blessés. D'habitude, Israël incrimine le Hezbollah, le mouvement libanais allié de Damas, mais la région du Golan abrite aussi des groupes jihadistes et selon plusieurs analystes israéliens, il est possible que les forces syriennes soient impliquées directement dans ce qu'il s'est passé.

    La frontière entre Israël et la Syrie était plutôt calme depuis la guerre de 1973, alors que les deux pays sont théoriquement en état de guerre. Mais les incidents se sont multipliés ces derniers mois. Des incidents en général mineurs, et l'armée israélienne se contentait de tirer à l'artillerie.

    Mais ce matin, l'aviation est entrée en action pour détruire plusieurs sites militaires en Syrie : il était environ 3 heures dans la nuit de mardi au mercredi 19 mars lorsque l'aviation israélienne a bombardé à quatre reprises la Syrie, visant entre autres sites des quartiers généraux militaires, un camp d'entraînement et des batteries militaires selon l'armée israélienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.