GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Réouverture du poste frontalier entre Gaza et l'Egypte

    media Une jeune Palestinienne aperçue au point de passage de Rafah, lors d'une manifestation pour exiger sa réouverture, le 17 septembre 2013. REUTERS/Mohammed Salem

    Le Caire a rouvert, pour trois jours seulement, le terminal frontalier de Rafah entre la Bande de Gaza et l'Egypte. L’entrée en Egypte est cependant exclusivement réservée aux Palestiniens ayant besoin de soins médicaux ou inscrits dans des universités égyptiennes, aux étrangers et aux cas considérés comme humanitaires.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Les restrictions égyptiennes sur le passage par le terminal de Rafah remontent à juin 2007, après la prise du pouvoir à Gaza par le mouvement islamiste Hamas. En 2012/2013, lors de la présidence de Mohamed Morsi, la situation a commencé à se débloquer. Morsi était en effet un haut responsable des Frères musulmans, dont le Hamas est une branche. Après sa destitution en juillet 2013, les militaires égyptiens ont rebouclé la frontière et lancé une offensive contre les tunnels entre l’Egypte et Gaza.

    Un millier de ces tunnels a été détruit. La tension a même atteint le niveau de la rupture. Un tribunal égyptien a décidé l’interdiction du Hamas et la fermeture de ses bureaux en Egypte. Le mouvement islamiste palestinien est aussi accusé d’avoir participé à l’attaque des prisons égyptiennes en janvier 2011, au lendemain du soulèvement contre l’ex-président Hosni Moubarak. Le ministère de l’Intérieur révise, quant à lui, les nationalités égyptiennes accordées sous la présidence Morsi à des Palestiniens de Gaza, 13 000 au moins. Une nationalité qui sera retirée aux membres du Hamas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.