GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La communauté internationale avare face aux réfugiés syriens

    media Dans le camp de réfugiés de Al-Zaatari, au nord de la Jordanie. REUTERS/Muhammad Hamed

    La communauté internationale ne soutient pas assez la crise humanitaire syrienne, c’est le message lancé par les ministres de tous les pays hôtes depuis le camp de réfugiés de Zaatari en Jordanie. C'est la troisième réunion de ce type. Trois millions de Syriens ont trouvé refuge dans les pays voisins de la Syrie, mais l’argent pour les nourrir, loger, éduquer et soigner n’arrive pas.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferat

    Depuis le début de la crise syrienne c’est le même constat. L’argent des donateurs est largement insuffisant pour nourrir, éduquer, soigner les milliers de réfugiés. En décembre dernier, l'ONU a lancé un appel de fonds de 6,5 milliards de dollars, 2,3 milliards ont été promis par la communauté internationale. Soit un tiers des besoins qui est donc couvert. Il va falloir faire des choix, entre nourrir, éduquer, soigner, c’est la réalité du terrain pour les ONG.

    Autre message, ces trois millions de réfugiés sont cantonnés dans la région, 1 million au au Liban, 700 000 en Turquie, 600 000 en Jordanie et 220 000 en Irak [chiffres HCR, ndlr]. Antonio Guterres, le Haut commissaire aux réfugiés pour les Nations unies, a été clair, il faut que la communauté internationale, non seulement donne de l’argent mais aussi ouvre ses portes. Les pays hôtes ont fait des efforts importants mais ils ont atteint leurs limites.

    Le ministre jordanien des Affaires étrangères a tenu à souligner la réalité locale, le pays compte 1,3 million de Syriens, et seulement 600 000 sont enregistrés comme réfugiés. Mais les 700 000 autres pèsent aussi sur les ressources du royaume. Les hôpitaux sont pleins, les étudiants syriens sont 120 000 dans les universités du pays, l’eau manque. La Jordanie vient d’ouvrir cette semaine un troisième camp de réfugiés. 500 Syriens environ arrivent chaque jour dans le royaume.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.