GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Tir mortel de la police turque dans un quartier alévi d'Istanbul

    media La police a investi le quartier d'Okmeydani avec des véhicules blindés, mettant le feu aux poudres. REUTERS/Stringer

    De violents affrontements se poursuivaient en milieu de nuit dans le quartier d’Okmeydani, sur la rive européenne d'Istanbul, où un jeune homme atteint d’une balle en pleine tête tirée par la police est décédé en fin de soirée. Le gouverneur de la ville, qui avait parlé d'une provocation armée et promis une enquête sur la réponse de la police, a été rappelé à Ankara après l'annonce de ce décès. Dans le quartier de la victime, on dénombre de nombreux blessés, dont au moins un pour lequel le pronostic vital est engagé.

    Avec notre correspondant à IstanbulJérôme Bastion

    Les raisons pour lesquelles la police a décidé d’investir avec des véhicules blindés ce quartier réputé hostile, alors que seule une cérémonie commémorative des victimes de l’accident de la mine de Soma était prévue, restent inexpliquées.

    Mais une chose est sûre : cette présence aussi inhabituelle qu’ostensible a mis le feu aux poudres. Un petit groupe de lycéens masqués de foulards rouges a commencé à harceler les véhicules de police, jusqu’au jet de cocktails Molotov qui a déclenché du côté des policiers un feu nourri, dans toutes les directions, et notamment vers la salle de prière alévie, dans la cour de laquelle attendaient quelques sympathisants.

    Un jeune homme tué d'une balle dans la tête

    C’est là que le jeune Ugur Kurt a été atteint en pleine nuque d’une balle perdue attribuée à la police. Il n’a pas survécu à ses blessures. Depuis, Okmeydani est à feu et à sang, les affrontements n’ont pas cessé et ont fait de nombreux blessés graves, alors que d’autres quartiers d’Istanbul sont également soulevés.

    A une semaine de la date anniversaire de la contestation de Gezi et dans un climat de tension déjà extrême dans le pays, ces graves incidents n’augurent rien de bon pour l’avenir de la démocratie turque.

    → A (RE)LIRE : Turquie : un 1er mai sous tension à Istanbul

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.