GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Jordanie expulse l'ambassadeur syrien

    media Bahjat Suleiman, ambassadeur de Syrie en Jordanie, lors d'une conférence de presse à Amman, le 22 mai 2014. AFP/KHALIL MAZRAAWI

    L'ambassadeur syrien à Amman, Bahjat Suleiman, a 24 h pour quitter le pays. Le royaume reproche au diplomate ses critiques très poussées. Dernière en date, il a accusé la Jordanie de préparer une intervention armée en Syrie. En retour, la Syrie a annoncé l’expulsion du chargé d'affaires jordanien en Syrie.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferat

    Officiellement, les relations diplomatiques ne sont pas coupées. Revenons sur la personnalité de l'ambassadeur, ce diplomate est le beau-frère de Bachar el-Assad, il est en poste à Amman depuis 2009, et en tant qu'ex-chef des services de renseignement syriens, il a de puissants contacts avec l'appareil sécuritaire jordanien. Ce qui l’a sauvé sans doute jusqu’ici.

    Mais Bahjat Suleiman s'est laissé aller à des invectives contre la Jordanie dans les médias ou sur sa page Facebook..En janvier, le Parlement avait demandé son départ.

    Depuis 3 ans, le royaume a toujours joué un peu double jeu, appelant à une solution politique en Syrie, aidant et soutenant l'armée libre, tout en continuant à commercer avec la République voisine. Et tout en maintenant des liens politiques. Récemment, le royaume avait même accepté que la Syrie organise un bureau de vote pour les élections présidentielles du 3 juin prochain.

    Mais ce n'est sans doute pas une coïncidence. On l'a appris aussi ce lundi, la Jordanie a accepté l'ouverture d'un bureau officiel de l'opposition syrienne à Amman, pas une ambassade, mais un bureau officiel.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.