GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: l’armée encercle la mosquée de l’ex-président Saleh

    media Les autorités yéménites accusent l'ancien président Ali Abdallah Saleh de «fomenter un coup d’Etat». Reuters

    Situation de crise au Yémen : les forces du président Abd Rabbo Mansour Hadi encerclent une mosquée de la capitale, Sanaa, une mosquée appartenant à l’ancien président Ali Abdallah Saleh. Les autorités l’accusent de « fomenter un coup d’Etat ».

    La présidence affirme que des armes sont entreposées dans le bâtiment, et qu'un tunnel a été creusé entre la grande mosquée Al Saleh et le palais présidentiel. Du coup, les militaires de la Garde présidentielle bloquent tous les accès à la grande mosquée, et comme cette mosquée est gardée par les hommes de l'ancien président, la situation est explosive.

    Ali Abdallah Saleh avait été chassé du pouvoir en 2011 mais c'est le seul printemps arabe où une solution négociée avait été trouvée : l'ex-président est resté à la tête de son parti, il continue à jouer un rôle politique important. Et l'actuel président, Abd Rabbo Mansour Hadi, l'accuse de bloquer la transition démocratique.

    Il faut dire que Abd Rabbo Mansour Hadi lui-même est bien mal en point après trois ans de pouvoir : les combats dans le Sud séparatiste, où son armée mène une offensive depuis fin avril contre les combattants d'al-Quaïda ; les rebelles chiites au Nord ; et puis une économie au bord de l'effondrement ; mercredi dernier, des milliers d'habitants de Sanaa ont manifesté contre les coupures de courant et une pénurie de carburant. Abd Rabbo Mansour Hadi avait alors largement remanié son gouvernement, tout en accusant Ali Abdallah Saleh d'être derrière ces manifestations. D'ailleurs, il en avait profité pour fermer sa chaîne de télévision et son journal. Mais là, avec le blocage de cette mosquée et ces accusations de coup d'Etat, on franchit un cap.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.