GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: les difficultés politiques de Nouri al-Maliki

    media Nouri al-Maliki à New-Delhi, le 23 août 2013. AFP PHOTO/ Prakash SINGH

    En Irak, l'offensive des jihadistes ultra-radicaux se poursuit. L'Arabie Saoudite, poids lourd du monde arabe, affirme que c'est la politique « confessionnelle » du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki qui a conduit à la déstabilisation du pays. Ryad réclame la formation rapide d'un gouvernement d'union nationale. Quelle est aujourd'hui la marge de manœuvre de Nouri al-Maliki ? 

    Le parti de Nouri al-Maliki a certes remporté les dernières élections législatives mais, a lui tout seul, il n'a pas la majorité requise pour pouvoir former un nouveau gouvernement. Il doit donc s'allier avec d'autres partis chiites qui lui sont hostiles, voire avec des partis sunnites, ce qu'il répugne profondément.

    L'actuelle situation de guerre s'explique en grande partie par l'exclusion de la communauté sunnite dans l'administration, dans l'armée et du champ politique irakien d'une manière générale. Former un gouvernement dans ces conditions prendra de longues semaines.

    En attendant, le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki continuera à gérer les affaires courantes. Il cumule toujours son poste de chef du gouvernement, de ministre de la Défense et de l'Intérieur. Pressé par tous ses alliés - et notamment les Etats-Unis et l'Iran, pour ne citer que ceux-là - d'ouvrir le jeu politique à la communauté sunnite, il faudra d'abord qu'il fasse un effort sur lui-même mais, en outre, toute décision importante nécessitera un accord du Parlement. Or, sur ce plan, il est loin de pouvoir réunir le quorum nécessaire à sa réunion.

    A (RE) LIRE : Solidarité chiite contre les jihadistes sunnites en Irak

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.