GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Moyen-Orient

    Irak: Barack Obama pour une intervention militaire a minima

    media Le président Barack Obama lors d'une conférence de presse sur l'Irak, le 19 juin 2014. REUTERS/Kevin Lamarque

    Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé l'envoi de conseillers militaires en Irak pour soutenir les forces de sécurité face aux jihadistes. Il appelle le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki au dialogue avec toutes les communautés.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Le président américain, Barack Obama s’est dit prêt à envoyer jusqu'à 300 membres des forces spéciales en Irak dans les jours à venir. Celui-ci a précisé qu’ils ne sont pas destinés à combattre mais à conseiller, entraîner, assister et soutenir les forces irakiennes. Ces 300 hommes s'ajouteraient aux 275 venus renforcer la protection de l’ambassade à Bagdad ainsi qu'aux navires dans le golfe persique.

    Certains militaires des forces spéciales vont travailler directement à l’état major irakien, à Bagdad, et éventuellement sur le front. Leur rôle est de bâtir une stratégie, mais aussi de récolter du renseignement pour définir d’éventuelles cibles, car manifestement, les informations venues de l’armée irakienne ne sont pas précises. Ces forces spéciales enfin, doivent faire remonter vers le commandement américain des informations sur l’état réel de l’armée irakienne, sa mobilisation ou sa démobilisation…

    Frappes aériennes

    Le président des Etats-Unis a insisté sur le non-envoi de forces au sol, ce que craignent le plus les élus démocrates. En effet, ces derniers ne veulent pas de troupes combattantes sur le terrain et craignent d’être pris dans un nouvel engrenage irakien qui n'est pas souhaité par 80% des Américains. Néanmoins, Barack Obama doit répondre aux exigences de sécurité des Etats-Unis et à la menace terroriste, qui d’après les républicains cette fois, s’accroît chaque jour, avec la progression de l’Etat islamique en Irak et au levant (EEIL).

    Concernant d’éventuelles frappes aériennes comme l’avait demandé Bagdad, mercredi 18 juin, elles n’auront lieu qu’après une étude précise des cibles et des positions de l’EIIL. Ces frappes pourraient donc avoir lieu si cela est nécessaire et si le Premier ministre irakien a compris qu’il doit agir en incluant toutes les communautés, selon les termes de Barack Obama.

    Multilatéralisme

    Dans cette allocution, en effet, le chef d’Etat américain a repris les critiques déjà formulées contre Nouri al Maliki et les leaders irakiens. Ils doivent prendre leurs responsabilités, former un gouvernement d’union nationale avec les sunnites et les Kurdes. C’est la seule solution pour régler le problème à long terme, a insisté Barack Obama.

    Le président des Etats-Unis a enfin annoncé l’envoi dans la région de John Kerry. Le secrétaire d’Etat va reprendre son bâton de pèlerin pour consulter les voisins de l’Irak. C’est dans la droite ligne du discours de politique étrangère du président Obama, le 28 mai dernier, axé sur le multilatéralisme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.