GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)
    Moyen-Orient

    Irak: Internet, arme de propagande de l'EIIL

    media Sur YouTube, une vidéo de l'Etat islamique en Irak et au Levant vante un camp d'entraînement au jihad © Youtube / Capture d'écran

    L’offensive militaire lancée par l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) depuis neuf jours en Irak, a mis à jour une stratégie de communication élaborée du groupe jihadiste sur le web. Pour enrayer cette propagande digitale de l’EIIL, le gouvernement irakien a décidé, depuis le 13 juin, de fermer l’accès à lnternet et à différents réseaux sociaux dans cinq provinces du pays.
     

    Alors que les combats se poursuivent entre l’armée et l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), dans la raffinerie de Baiji, principale raffinerie de pétrole du pays au nord de Bagdad, les insurgés sunnites mènent un tout autre combat sur Internet. Depuis son offensive contre les villes de Mossoul, Tikrit et Kirkouk, l'EIIL multiplie la publication de messages, photos et vidéos sanglantes sur le web.

    Un vaste réseau de sympathisants

    Grâce à ses agences de communication propres, le groupe jihadiste poursuit ainsi la campagne de propagande qu'il a amorcée ces derniers mois, lors des combats menés en Syrie. « Le succès de cette propagande repose autant sur les structures médiatiques officielles de l’EIIL que sur leurs sympathisants dans le monde qui sont souvent plus efficaces », insiste Romain Caillet, chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO) et consultant sur les questions islamistes.

    Depuis plusieurs années, le groupe sunnite, luttant pour la création d'un Etat indépendant, a fait de la propagande digitale l'un des piliers de sa stratégie militaire. Sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube, etc.), les forums et les sites Internet, l'EIIL diffuse en temps réel les actions menées par le groupe en Irak, entre exécutions de soldats chiites de l'armée irakienne, clips de propagande glorifiant le camp d'entraînement au jihad et vidéos au cours desquelles les combattants tirent au hasard sur des voitures.

    Inciter à la désertion

    Des photos postées sur des forums jihadistes, vendredi 13 juin, montraient des hommes, présentés comme étant des soldats irakiens, alignés et mis en joue par les combattants de l’EIIL, en attente d’être exécutés (lire l'encadré ci-dessous). Quelques minutes plus tard, plusieurs tweets provenant de comptes attribués à des membres de l'EIIL revendiquaient l'exécution de 1 700 soldats chiites. « L'EIIL a prétendu avoir tué ces soldats chiites, le lendemain, le gouvernement irakien a précisé qu'il avait tué 479 jihadistes », souligne Romain Caillet, illustrant ainsi la tentative du gouvernement de Nouri al-Maliki d'enfermer l'EIIL dans une logique pure de propagande. 

    Craignant des désertions dans les rangs de l’armée, le gouvernement a choisi une riposte radicale. Pour tenter d'enrayer la campagne agressive du groupe jihadiste sur Internet, le ministère des Communications a demandé vendredi dernier aux fournisseurs d'accès internet (FAI) de couper complètement l'accès au réseau dans cinq provinces (Ninawa, Anbar, Saleh El Din, Kirkouk et Diyalah) et de bloquer Facebook, YouTube,Twitter, Instagram et bien d'autres réseaux sociaux dans tout le pays. Le trafic provenant de certaines provinces irakiennes et syriennes a été complètement bloqué.

    Une riposte inefficace ?

    En l’absence d’une stratégie de contre-propagande, l’action du gouvernement, par ailleurs dénoncée par la blogosphère irakienne comme de la censure, risque de s’avérer inefficace, les membres de l’EIIL pouvant facilement contourner ce blocage grâce à l’utilisation de proxys. L'attention et les moyens portés par l'EIIL pour étayer sa propagande sur Internet témoignent, encore une fois, de l’organisation professionnalisée du groupe jihadiste et de l'importance stratégique de sa présence sur le web.

    Des photos retouchées, mais pas de « manipulation significative »

    Les photographies d’exécutions sommaires par les combattants de l’EIIL d’hommes présentés comme étant des soldats irakiens, diffusées sur les forums jihadistes, et reprises par les médias internationaux, ne sont pas truquées. Grâce à Tungstène, un logiciel de détection de retouches photographiques, l’AFP a relevé certes des retouches visant à masquer le visage des combattants de l’EIIL, ou à sursaturer la couleur rouge pour souligner des flaques de sang, mais pas de « manipulation significative ». « Les manipulations ne semblent pas avoir pour but d’altérer vraiment le contenu informatif du cliché », déclare Antonin Thuillier, spécialiste du logiciel Tungstène à la rédaction en chef technique de l’AFP.

    Pas de cadavre ou de militant supplémentaire ajouté avec Photoshop, en clair.
    La propagande de l’EIIL ne s’appuierait pas sur cette technique. La date et le lieu de la scène photographiée ne sont tout de même pas identifiables, et on ne sait toutefois pas s’il s’agit d’une mise en scène. « Bien entendu, précise encore Antonin Thuillier, le logiciel Tungstène n’est pas capable de détecter les mises en scène effectuées par les protagonistes eux-mêmes. Si les jihadistes ont décidé d’entasser là des corps provenant d’un autre endroit, ou bien si certains d’entre eux se sont couchés par terre et ont fait le mort pour rendre la scène encore plus effrayante, la machine ne le détectera jamais ». Mais l’hypothèse la plus plausible est que ces images montrent une scène réelle, au vu des violences perpétrées, de façon avérée, par l’EIIL en Irak ou en Syrie ces derniers mois, estime Patrick Baz, le responsable photo de l’AFP pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord qui couvre les conflits au Moyen-Orient et ailleurs depuis près de trente ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.