GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: nouvelle manifestation de migrants africains clandestins

    media Des migrants africains marchent dans le désert, après avoir abandonné leur centre de détention «ouvert», implanté dans le sud désertique israélien, le 15 décembre 2013. REUTERS/Amir Cohen

    En Israël, les demandeurs d’asile africains ont manifesté de nouveau ce lundi 30 juin à Tel Aviv. Ils protestent contre la détention d’un certain nombre d’entre eux et contre l’évacuation d’un camp, la veille, près de la frontière égyptienne.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    Des immigrés africains entrés clandestinement en Israël avaient établi un camp près de la frontière égyptienne il y a quelques jours. Mais dimanche soir, ils ont été évacués manu militari par les forces israéliennes. Moussa Abdoulaye, un des porte paroles de ces immigrés, témoigne. « Ils sont restés pendant 24 à 48 heures, dit-il. Hier les autorités israéliennes les ont évacués. Elles les ont brutalisés. Il y a beaucoup de blessés ».

    Ces immigrés étaient venus près de la frontière égyptienne pour réclamer l’assistance des Nations unies. Partis d’un centre de détention semi-ouvert dans le sud d’Israël, ils demandent l’asile. « Depuis qu’ils sont arrivés en Israël, personne n’a étudié leur demande d’asile, surtout les Soudanais et les Erythréens », précise Moussa Abdoulaye.

    →A(RE)LIRE: Israël multiplie les mesures pour freiner l’afflux de migrants africains

    Israël a durci sa politique d’immigration. Les clandestins africains sont en partie dirigés vers un nouveau centre de détention. Ils peuvent y rester indéfiniment s’ils ne signent pas le retour dans leur pays d’origine.

    →A(RE)LIRE: Nouvelle loi contre l'immigration clandestine en Israël

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.