GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis:Trump annonce un nouveau départ de son gouvernement, son ministre de l'Intérieur
    • «Gilets jaunes»: mobilisation en recul avec 33 500 manifestants dans toute la France (minsitère de l'Intérieur)
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Moyen-Orient

    Irak: un pilote iranien tué dans des combats à Samarra

    media Les forces de sécurité irakiennes déployées autour de la ville de Samarra qui abrite l'un des grands lieux saints chiites du pays, le mausolée des imams Ali al-Hadi et Hassan al-Askari. REUTERS/Stringer

    L'agence de presse officielle de l'Iran affirme qu'un pilote iranien a été tué récemment en Irak dans les combats. Or, même si le soutien du régime chiite de Téhéran au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki ne fait aucun doute, la position officielle n'est pas si claire que cela. Et cet événement prouve donc l'implication, sur le terrain, de la République islamique.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    C'est la première fois que l'Iran fait état de la mort d'un de ses militaires en Irak. Selon l'agence officielle Irna, Alamdari Mourjani, enterré dans le sud de l'Iran, est mort en martyr en défendant les lieux saints chiites à Samara, dans le nord de Bagdad.

    Les médias iraniens présentent ces combattants comme des volontaires partis défendre les lieux saints chiites en Irak mais également en Syrie.

    L'Iran a affirmé qu'il n'avait pas envoyé de militaire en Irak mais était prêt à envoyer des conseillers et des armes en cas de demande officielle. Il y a quelques jours, le président iranien Hassan Rohani a lancé une mise en garde en affirmant que l'Iran fera tout pour protéger les lieux saints chiites dans ce pays. Il a même ajouté que de nombreux volontaires iraniens étaient prêts à aller combattre les jihadistes.

    En effet, les musulmans chiites forment la majorité de la population à la fois en Iran et en Irak. Les jihadistes de l'Etat islamique (EI), présents en Irak et en Syrie, considèrent les chiites comme des infidèles. Ils ont tué ces dernières semaines des centaines de soldats chiites irakiens.

    L'Iran est également engagé en Syrie où officiellement il a envoyé des conseillers militaires pour aider l'armée syrienne contre les rebelles.

    A (RE) ECOUTER : Décryptage :Crise irakienne : quel rôle pour l’Iran de Hassan Rohani ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.