GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le Liban enquête sur les tirs de roquettes, Tsahal poursuit ses raids

    media Des soldats libanais inspectent les débris d'un obus qui aurait été tiré du Liban vers Israël, au Sud-Liban, le 11 juillet 2014. REUTERS/Karamallah Daher

    Les autorités libanaises enquêtent sur les tirs de roquette ayant eu lieu depuis le Sud-Liban – fief du Hezbollah – en direction d'Israël, vendredi. Deux suspects ont été arrêtés. Ils auraient agi en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où les raids de l'armée israélienne se sont poursuivis ce samedi.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

    Craignant un embrasement d’envergure à la frontière méridionale, les forces de sécurité libanaises ont rapidement réagi après les tirs de roquettes contre Israël. L’enquête semble mener vers la piste islamiste intégriste.

    L’armée libanaise a déployé d’importants renforts et fait circuler des patrouilles dans la région de Hasbaya, à l’extrême sud-est du Liban, où les soldats ont découvert les rampes de lancement des roquettes. D'autres projectiles d'un calibre de 107 millimètres, prêts à être tirés, ont été désamorcés.

    Quelques heures plus tard, les services de renseignements ont arrêté deux suspects. L’un d’eux, le Libanais Hussein Ezzat Atoué, a très vite avoué faire partie d’un groupe fondamentaliste. Il a précisé avoir deux complices palestiniens, également membres d’un mouvement islamiste, qui sont activement recherchés. Quant à leur motivation, les services de sécurité privilégient un acte de solidarité avec Gaza [où les raids de l'armée israélienne ont fait quelque 157 morts en cinq jours, ndlr].

    Après le départ des roquettes, l’armée israélienne a riposté en tirant quelque vingt-cinq obus de gros calibre qui sont tombés dans des champs sans faire de victimes ni de dégâts. Une intense activité militaire a été signalée des deux côtés de la frontière. Mais la tension a été contenue, grâce notamment à la médiation des forces de l’Organisation des Nations unies déployées au Sud-Liban.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.