GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: pas d’accord en vue à Vienne

    media Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif (G) rencontre le secrétaire d'Etat américain, John Kerry (D) à Vienne, le 13 juillet 2014. REUTERS/Jim Bourg

    Les chefs de la diplomatie américaine, britannique, française et allemande venus ce dimanche 13 juillet à Vienne, en Autriche, au chevet des négociations sur le nucléaire iranien, repartent sans l’assurance d’un accord. Alors qu’il ne reste plus qu’une semaine pour négocier un accord final sur l’encadrement du programme nucléaire iranien, la perspective d’une extension des négociations au-delà du 20 juillet se précise.

    Avec notre envoyée spéciale à Vienne, Aabla Jounaïdi

    Les discussions ont été approfondies mais pas d’accord en vue. C’est ce qui ressort ce dimanche soir des entretiens bilatéraux.

    Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a parlé avec son homologue iranien Javad Zarif, avant que les ministres allemand, britannique et français des Affaires étrangères ne fassent également le point avec le chef de la diplomatie iranienne.

    Finalement, la présence des ministres occidentaux n’a pas eu l’effet escompté. Le chef de la diplomatie allemande Franck-Walter Steinmeier a conclu que la balle était dans le camp des Iraniens.

    Dès demain, lundi, les négociateurs iraniens et ceux du groupe 5+1 reprendront les discussions pour tenter de parvenir à un accord avant le 20 juillet. Une date limite qui semble de plus en plus hypothétique. De nombreux points et en premier celui du nombre des centrifugeuses et celui de la capacité d’enrichissement de l’Iran font toujours l’objet de blocage. Et le temps presse.

    Officiellement, on continue d’écarter l’idée d’une extension des négociations au-delà du 20 juillet, ce qui est théoriquement possible si tous les représentants se prononcent en faveur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.