GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Boxe: le poids lourd Anthony Joshua gagne le combat revanche contre Andy Ruiz Jr aux points et redevient champion du monde
    Moyen-Orient

    Massacre en Syrie: 270 morts dans un champ gazier

    media Un membre de l'Etat islamique brandit un drapeau du groupe jihadistes à Raqqa (Syrie) après l'annonce de la création d'un «califat islamique», le 29 juin 2014. REUTERS/Stringer

    L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a dénombré vendredi 270 personnes tuées par les jihadistes de l'État islamique (EI) lors de la prise d'un gisement de gaz à Chaar, dans le centre de la Syrie.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    La prise du champ gazier de Chaar, près de Palmyre, par les jihadistes de l'Etat islamique s'est soldée par de très lourdes pertes dans les rangs du régime ou parmi les employés du site.

    L'OSDH fait état de 270 morts, dont 10 civils et 70 employés. Les autres sont des gardes et des soldats. Le bilan pourrait grimper à 350 victimes, soit le nombre total de personnes présentes sur le site lors de l'attaque surprise des jihadistes, venus des régions désertiques du centre de la Syrie.

    Les images et les vidéos postées par les militants de l'EI sur les réseaux sociaux attestent de l'ampleur du massacre. On peut y voir des dizaines de corps. Certains semblent avoir reçus une balle dans la tête, d'autres étaient mutilés. Un rebelle frappe avec sa chaussure la tête d'un cadavre, un autre qui parle en allemand pose devant des corps.

    C'est l'attaque la plus violente menée par l'Etat islamique contre les forces de l'armée syrienne depuis des mois. Celle-ci a lancé a lancé une vaste contre-offensive pour reprendre ce champ gazier, l'un des derniers qui était encore aux mains du régime.

    L'OSDH parle de 40 jihadistes tués dans la contre-attaque. Blindés, aviation, infanterie participent aux violents combats, toujours en cours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.