GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un véhicule blindé d'un convoi de la force Barkhane a sauté sur une mine artisanale en début de matinée ce samedi 7 décembre à Infigaren à l'est d'Ansongo, entre Gao et Menaka, au Mali. Un soldat français gravement blessé devrait être évacué vers la France dans les toutes prochaines heures, selon l'état-major français joint par RFI.

    Moyen-Orient

    Gaza: Israël intensifie son offensive, les civils fuient en masse

    media Une Palestinienne, dans un hôpital de Gaza, ce dimanche 20 juillet. REUTERS/Mohammed Salem

    L’armée israélienne a annoncé dimanche une intensification de son offensive à Gaza. 13 soldats israéliens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche, selon un porte-parole de l'armée. Côté palestinien, le bilan est de 87 Palestiniens tués dimanche dont au moins 60 dans un assaut lancé sur le quartier de Chajaya, dans l'est de Gaza, obligeant des milliers de civils à fuir. Une trêve humantiaire, qui devait durer deux heures, s'est soldée par un échec quasi immédiat.

    Article réactualisé régulièrement avec nos correspondants et envoyés spéciaux dans la région,

    La trêve humanitaire n'aura pas duré. Elle n'a pas tenu une heure. Acceptée par Israël, ce dimanche, elle devait être effective de 10h30 (TU) à 12h30 (TU) - soit de 13h30 à 15h30, heure locale - et ne concerner que le quartier de Chajaya, dans l'est de Gaza-Ville, où de nombreux civils ont été tués et que des milliers d'habitants cherchent à fuir après les intenses bombardements. A 11 h 30 (TU), moins d'une heure plus tard, l'armée israélienne a annoncé « riposter au Hamas ».

    L'armée israélienne a annoncé cette nuit qu'elle intensifiait la phase terrestre de l’opération militaire. Outre les forces supplémentaires envoyées sur place, l’armée israélienne a étendu son champ d'action. Alors que ces deux derniers jours, elle était à la recherche de tunnels reliant la bande de Gaza au territoire israélien et restait dans une bande de 2,5 kilomètres le long de la frontière. Cette fois, elle va plus loin et agit désormais dans des zones urbaines densément peuplées.

    Chajaya pilonné : au moins 60 tués, selon les services d'urgence palestiniens

    Des habitants du quartier de Chajaya, dans l'est de Gaza-Ville, fuient les bombardements israéliens, le dimanche 20 juillet. REUTERS/Finbarr O'Reilly

    C'est à Chajaya que l'assaut a été le plus violent. L’armée israélienne avait demandé samedi à la population d'évacuer ce quartier de l'est de la ville de Gaza qu’elle a bombardé ce dimanche matin. L'armée israélienne a demandé à la population de quatre autres quartiers de Gaza de quitter leurs domiciles (les quartiers d’al-Boureij et al-Maghazi, dans le centre de Gaza, de Tourkman, dans le nord de la ville et d’al-Jadida).

    Les bombardements ont été intensifs, menés depuis des chars, et ont entraîné la fuite de milliers de civils, selon des journalistes présents sur place. Selon le porte-parole des services de secours palestiniens, plus de 60 personnes ont été tuées et plus de 210 blessées à Chajaya par les bombardements. Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées, dont des enfants. Des milliers ont dû fuir précipitamment leur domicile dans la nuit.

    Par ailleurs, 76 000 Palestiniens ont trouvé refuge dans des écoles gérées par les Nations unies, ont indiqué des services de l'ONU à l'agence de presse AFP.

    Depuis le début de l'opération israélienne dans la bande de Gaza le 8 juillet, au moins 425 Palestiniens ont été tués, dont 112 enfants dans la bande de Gaza. Côté israélien, le bilan est actuellement de deux civils et 18 militaires tués.

    Des centaines de bâtiments et de maisons sont en ruines. Les hôpitaux sont débordés, manquent de matériel médical. L'hôpital de réadaptation d'al-Wafa à Gaza a été bombardé le 17 juillet. Israël a annoncé avoir fait passer des camions chargés de plusieurs tonnes de fournitures d’urgence.

    L’armée israélienne a aussi demandé à la population de se déplacer vers l’ouest. Un peu plus tôt, l’armée a annoncé l’installation ce soir à 20h00 d’un hôpital de campagne au point de passage d’Erez pour soigner les blessés palestiniens.

    Dans la matinée, le Hamas a demandé une trêve humanitaire de trois heures, par l'entremise de la Croix-Rouge, pour permettre l'évacuation des civils, rapporte Michel Paul, le correspondant de RFI à Jérusalem.

    Intensification et extension de l'opération terrestre

    Depuis le 8 juillet, la majeure partie des infrastructures a été détruite dans l'enclave palestinienne, rapporte notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert. On compte également des dizaines de milliers de personnes déplacées. « Plus qu’en 2008-2009 », a déclaré l’UNRWA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens.

    Sur les 65 000 réservistes israéliens que le gouvernement a autorisés pour l'offensive, 53 200 ont déjà été mobilisés. L’opération militaire terrestre et aérienne se poursuit donc, et s’intensifie. « La phase terrestre de l'opération 'Bordure protectrice' s'étend avec des forces supplémentaires pour combattre le terrorisme dans la bande de Gaza et établir une réalité qui garantit aux Israéliens de vivre en sécurité », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué, publié ce dimanche 20 juillet.

    Des soldats israéliens transportent l'un des leurs, blessés lors des combats à Gaza, ce dimanche 20 juillet. REUTERS/Baz Ratner

    L’armée israélienne avait menacé de pénétrer à l’intérieur de Gaza, mais restait jusque-là sur une frange périphérique de 2,5 kilomètres de large, à la frontière, rapporte l'envoyée spéciale de RFI à Jérusalem, Véronique Gaymard. Depuis dimanche matin, outre les forces supplémentaires envoyées sur place, l’armée israélienne a étendu son champ d'action à Gaza. Elle agit désormais dans des zones urbaines densément peuplées. L'armée israélienne a demandé à la population de quatre autres quartiers de Gaza de quitter leurs domiciles.

    Objectif militaire d'Israël : détruire les lance-roquettes et les tunnels

    L’intention de l’armée israélienne est de dénicher et de détruire les tunnels creusés sous la bande de Gaza et utilisés pour la contrebande d’armes et pour cacher des lance-roquettes, qui continuent, malgré tout, d'être tirés en direction d’Israël. Depuis le début de l’opération terrestre, lancée dans la nuit de jeudi à vendredi, le système de protection anti-missiles « Dôme de fer » aurait intercepté 105 roquettes, sur 265 tirées. L’armée israélienne affirme avoir découvert 13 tunnels, 34 points d’accès, et déjoué des tentatives d’infiltration d’hommes armés palestiniens, déguisés en soldats de l’armée israélienne, avec des intentions d’enlever des Israéliens.

    Samedi, deux civils israéliens ont été tués dans le sud du pays, dont un Bédouin, par un tir de roquettes. L’armée, elle, a annoncé avoir perdu deux soldats de 20 et 21 ans, portant à sept le nombre d’Israéliens morts depuis le début des opérations mi-juillet.

    En Israël, les mouvements pacifistes ont manifesté, samedi à Tel Aviv, pour apporter leur soutien aux Gazaouis. Près de 300 d'entre eux se sont rassemblés dans la soirée, parmi lesquels le réalisateur Shmulik Calderon. « Ce qui se passe en ce moment, c’est un Holocauste. C’est la Shoah du peuple palestinien », a-t-il notamment déclaré au micro de RFI.

    L’armée israélienne doit quitter Gaza immédiatement. Tout de suite. Elle doit partir. Et de l’autre côté, le Hamas doit arrêter d’envoyer des missiles sur Tel Aviv et dans tout le pays. (…) On n’a pas confiance dans les gouvernements. (…) Ce qui se passe en ce moment c’est un Holocauste. C’est la Shoah du peuple palestinien.

    Shmulik Calderon Réalisateur

    Réalisateur israélien, opposé à l’opération « Bordure protectrice »

    20/07/2014 Écouter

    Manoeuvres diplomatiques au Qatar et en Egypte

    Si la trêve paraît bien lointaine, un ballet diplomatique s’est mis cependant en place dans la région. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est attendu dans la région ce dimanche, notamment au Qatar. Le Hamas s’en remet en effet à ce pays pour essayer de trouver une solution. Le Hamas revendique notamment la fin du blocus sur Gaza, mais a – jusqu’à présent - rejeté la proposition égyptienne pour mettre fin aux combats.

    Pour l’instant, l’Egypte veut aussi avoir sa place dans ce ballet diplomatique. Ce qui n’est pas encore le cas. Samedi, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, se trouvait en Israël. Il a rencontré le Premier ministre Benyamin Netanyahu et Avidgor Lieberman, son homologue israélien, mais rien n’est ressorti de cette réunion. Laurent Fabius dit ne pas avoir été entendu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.