GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: l'Etat islamique change de stratégie et revendique des attentats

    media Bagdad, le 19 juillet 2014. Les barrages de contrôle ont été renforcés aux portes de la capitale Bagdad. REUTERS/Stringer

    Après s’être emparé le mois dernier d’une grande partie du nord du pays, le groupe jihadiste a été repoussé à plusieurs reprises aux portes de Bagdad. Désormais, ses combattants ne mènent plus d’attaques frontales pour s’emparer de la capitale. Ils optent pour les attentats. L’Etat islamique affirme être à l’origine des voitures piégés qui ont causé la mort de près de 30 chiites ce week-end.

    L’Etat islamique change de stratégie mais pas de cible. L’extermination des chiites irakiens figure toujours parmi les priorités de ce groupe jihadiste.

    Après s’être emparés le mois dernier, avec une facilité déconcertante, d’une grande partie du nord de l’Irak, l’Etat islamique s’est lancé à plusieurs reprises à la conquête de Bagdad mais s’est heurté à chaque fois aux forces armées irakiennes. Il faut dire que la capitale est au cœur d’un enjeu stratégique. Elle abrite le gouvernement central mené par le Premier ministre Nouri al-Maliki.

    Bagdad marque aussi la frontière entre le nord, où vivent les sunnites alliés de circonstance de l’Etat islamique, et le sud, où est établie la communauté chiite. Si la capitale venait à tomber, la crise pourrait s’intensifier et le pays sombrer dans un chaos généralisé. Alors les autorités irakiennes ont entrepris de surprotéger la capitale. Mais leurs forces de sécurités se montrent jusque-là impuissantes face aux attentats à la voiture piégée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.