GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Journée sanglante dans la bande de Gaza

    media A Chajaya, dans l'est de la bande de Gaza, ce 30 juillet 2014. REUTERS/Ashraf Amrah

    L'attaque par des blindés israéliens d'une école gérée par l'ONU dans le nord de Gaza a provoqué la réprobation des instances internationales. Une attaque  «inacceptable», selon Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies. Au moins 90 Palestiniens sont morts aujourd'hui. Ce qui porte à plus de1 300 le nombre total de victimes à Gaza depuis le début de l'offensive israélienne.

    La liste des morts continue de s'allonger à Gaza. Une frappe de l'armée israélienne vient de faire 15 morts sur un marché à Chajaya. En fin de journée, ce sont 7 Palestiniens qui ont été abattus par un raid aérien dans la région de Khan Younès.

    De nouvelles attaques qui se sont produites pendant la trêve humanitaire qui a été déclarée cet après-midi par Tsahal. Une trêve bienvenue après une journée particulièrement sanglante pour les Palestiniens. Rappelons que mercredi matin, une école de l'UNRWA, l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens, a été frappée de plein fouet par des obus israéliens. L'école, située dans le camp de réfugiés de Jabaliya, abritait 300 civils environ. Au moins 15 personnes ont été tuées, une centaine d'autres blessée.

    « Une grave violation du droit international »

    Le personnel des Nations unies dit avoir prévenu à 17 reprises l'armée israélienne de la situation de cette école, leur avoir indiqué que de nombreux civils s'y étaient réfugiés. Tsahal déclare avoir attaqué l'école en riposte à des tirs venus de combattants palestiniens. Mais pour le directeur de l'UNRWA, cette attaque est un « carnage », une « grave violation du droit international ».

    Les Palestiniens se préparent maintenant à passer une deuxième nuit plongés dans le noir. L'électricité est toujours coupée à Gaza, l'armée israélienne ayant bombardé l'unique centrale électrique du territoire palestinien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.