GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sénatoriales au Japon: Shinzo Abe garde une large majorité, mais perd la majorité des deux tiers nécessaire à la réforme de la constitution
    Moyen-Orient

    Liban: le Front al-Nosra se bat pour l’un de ses chefs détenu

    media Les renforts de l'armée libanaises entrent dans Ersal, samedi 2 août, pour contenir les combats avec le Front al-Nosra. AFP PHOTO / STR

    Les combats continuent ce matin, dimanche 3 août, entre l’armée libanaise et les hommes armés du Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, dans la région de Ersal, à la frontière libano-syrienne, suite à l’arrestation, hier, du Syrien Imad Ahmad Joumaa soupçonné d’être un haut responsable du Front al-Nosra. Deux soldats et onze insurgés sont morts hier, dans un affrontement autour d’un poste de police. Ce dimanche matin, huit militaires ont trouvé la mort.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Tout a commencé ce samedi 2 août par l’arrestation du Syrien Imad Ahmad Joumaa, soupçonné d’être un haut responsable du Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda.

    Quelques heures plus tard, des centaines d’hommes armés ont encerclé des positions de l’armée libanaise autour de la localité de Ersal, une enclave sunnite à la frontière libano-syrienne. Et ils ont lancé un ultimatum pour la libération du suspect.

    Le délai écoulé, ils sont passés à l’attaque. Ils ont occupé plusieurs positions de l’armée dans la zone montagneuse entre Ersal et la Syrie, tuant et blessant plusieurs soldats. D’autres miliciens ont pris d’assaut le commissariat de Ersal où ils ont enlevé une vingtaine de gendarmes. Deux habitants de la localité qui tentaient de les en empêcher ont été tués.

    Renforts

    L’armée libanaise a envoyé d’importants renforts dans la région, des unités d’élite équipées de blindés lourds et de pièces d’artillerie alors que des hélicoptères survolaient la montagne. L’armée a ensuite lancé une contre-offensive qui lui a permis de reprendre certaines positions perdues autour et à l’intérieur de Ersal.

    Mais la bataille est loin d’être finie, surtout que des milliers de combattants d’al-Qaïda et d’autres groupes rebelles syriens sont concentrés dans le « no man's land » montagneux entre le Liban et la Syrie qui s’étend sur 50 kilomètres.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.