GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Irak: les peshmergas en difficulté face aux jihadistes de l'EI

    media Combattant peshmerga dans la région de Mossou, le 7 août 2014. Reuters

    En Irak, les jihadistes de l'Etat islamique se sont emparés jeudi de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne du pays et auraient pris un barrage hydroélectrique près de Mossoul. Des dizaines de milliers de personnes appartenant à des minorités religieuses, chrétiens et yézidis, ont fui vers la région du Kurdistan autonome. Les combattants kurdes, les peshmergas, qui défendaient Qaraqosh, avaient abandonné les postes de défense de la ville avant même l'arrivée des jihadistes. Les peshmergas passent pourtant pour les forces les plus efficaces d'Irak. Comment expliquer ce revers ?

    Le nom « peshmerga » signifie littéralement « ceux qui défient la mort ». Ces combattants kurdes ont fait leur réputation en affrontant sans relâche les troupes de Saddam Hussein dans les montagnes du Kurdistan. Mais les soldats avec le plus d'expérience sont partis depuis longtemps et les jeunes générations sont moins aguerries.

    Qui plus est aujourd'hui l'armée kurde manque cruellement de moyens en raison des problèmes de trésorerie de l'Etat autonome du Kurdistan et de sa prise de contrôle de territoires abandonnés par l'armée irakienne. Cela pèse sur le financement et l'entraînement des troupes. Les peshmergas ont sollicité l'aide aux Etats-Unis, aide que Barack Obama apporterait finalement par le biais de frappes aériennes.

    Par ailleurs les peshmergas sont aussi mis en difficulté par un terrain de combat qui leur est inconnu : les grandes plaines désertiques de l'Irak.

    L'EI s'équipe avec les armes abandonnées

    Face à eux, les combattants de l'Etat islamique (EI) sont aidés par d'anciens cadres de Saddam Hussein. Ils connaissent donc bien la région. Les jihadistes sont surentraînés car ils se sont fait la main en Syrie, en affrontant à la fois le régime de Bachar el-Assad et les rebelles syriens. Ils sont peu nombreux, mais à chaque fois qu'ils saisissent une nouvelle ville, ils récupèrent des armes lourdes : des chars et des missiles, souvent d'origine américaine. L'Etat islamique dispose maintenant d'un arsenal beaucoup plus conséquent.

    Enfin il ne faut pas négliger l'avantage psychologique qu'ont les jihadistes dans ce conflit. Les images de décapitation de leurs ennemis, diffusées partout sur internet, leur ont conféré une réputation d'extrême brutalité.

    → à lire aussi : Les peshmerga kurdes, « première armée d'Irak »

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.