GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak, Gaza: la droite critique l'inaction de François Hollande

    media En marge d'une cérémonie pour commémorer la Première Guerre mondiale, à Liège le 4 août, François Hollande avait appelé à «agir» pour mettre fin aux «massacres» à Gaza. REUTERS/Laurent Dubrule

    François Hollande « se félicite » des frappes américaines contre des cibles de l'État islamique (EI) en Irak. Le président français promet également d'apporter « tout le soutien nécessaire » aux populations civiles alors que l'opposition fustige l'inaction de la France.

    « C'est une certitude, il veut en faire plus ». Un conseiller de François Hollande l'assure : officiellement en vacances à quelques kilomètres de Paris, le chef de l'État suit au plus près l'évolution des affaires du monde. Et en particulier le sort des populations irakiennes.

    Pas suffisant aux yeux d'Alain Juppé. L'ancien ministre des Affaires étrangères pointe sur son blog « le risque du déshonneur ». Réponse cinglante dans l'entourage du président: François Hollande, dit-on, n'a de leçon à recevoir de personne. « Depuis deux ans, assure l'Élysée, la France est le pays le plus en pointe » sur les crises internationales : Mali, Centrafrique, Nigeria, Syrie, Iran et Ukraine. La liste des combats de François Hollande est longue. « Mais la France n'est pas le gendarme du monde », rappelle l'Élysée. Elle n'en a surtout pas les moyens.

    Avant Alain Juppé, Dominique de Villepin, ancien ministre des Affaires étrangères et Premier ministre de Jacques Chirac, avait publié une tribune retentissante sur Gaza. Ces derniers temps, la diplomatie Hollande fait l'objet d’une attaque groupée venue de la droite. En l'absence de résultats économiques, la politique étrangère du président était pourtant, jusqu'ici, le dernier domaine à faire encore à peu près consensus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.