GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    En Cisjordanie aussi le boycott des produits israéliens s'organise

    media Les appels au boycott des produits israéliens se multiplient pour soutenir les Palestiniens. Ici, une manifestante en France, le 9 août. AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET

    Alors que les combats se poursuivent dans la bande de Gaza, les Palestiniens de Cisjordanie tentent eux aussi de réagir. Une nouvelle initiative a été lancée cette semaine : pour la première fois, la plus grande chaîne de supermarchés de Cisjordanie a décidé de retirer des produits israéliens de ses rayons. Un boycott que l'entreprise justifie par son refus de cautionner l'opération militaire israélienne à Gaza.

    Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

    Certains étals sont vides. Sur d’autres, les produits israéliens ont été remplacés par des produits palestiniens ou étrangers. Ce boycott a été lancé cette semaine par la chaîne de supermarchés Bravo. Un geste politique pour Youssef Sider, responsable marketing. « Nous voulons nous libérer physiquement de cette occupation. C’est une décision morale et politique, justifie-t-il. La dernière guerre à Gaza a vraiment renforcé cette idée chez les gens. Ici, on a pensé que c’était le bon moment pour lancer ce boycott ».

    Venue faire ses courses, une mère de famille palestinienne se félicite de cette décision qui est signalée par une affichette. Elle met dans son caddie un fromage local : « C’est moins cher, le goût est aussi bon et c’est Palestinien, explique-t-elle. Nous aimons nos produits, nous sommes fiers de ces produits. Ils nous appartiennent vraiment ».

    Mouhamad, un panier à la main, passe devant le rayon des jus de fruit. Plus aucun ne vient d’Israël. Une bonne chose, selon lui. « Si c’était possible, j’achèterais seulement des produits nationaux. Mais c’est vrai qu’il y a certains produits qui ne sont pas fabriqués par des entreprises palestiniennes. Mais j’espère qu’elles arriveront à nous fournir ce dont nous avons besoin ».

    Parmi les marchandises les plus difficiles à remplacer, les fruits et légumes. Ils ne sont pas produits en quantité suffisante en Cisjordanie. Les trois quarts proviennent d’Israël.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.