GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 3 Octobre
Mardi 4 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël annonce l’annexion de 400 hectares de terres en Cisjordanie

    media Les 400 hectares se trouvent autour de l'implantation juive de Gush Etzion, dans le sud de la Cisjordanie. REUTERS/Ronen Zvulun

    L'armée israélienne a annoncé ce dimanche 31 août que 400 hectares de terres en Cisjordanie allaient être annexés par l'État hébreu. Les autorités palestiniennes dénoncent un crime de guerre.

    Il s’agit de près de 400 hectares de terres domaniales situées dans le secteur de Bethléem à proximité de la colonie de peuplement de Gva’ot. Israël a annoncé avoir entamé une procédure d'appropriation de ces terres en se fondant sur une loi ottomane de 1858 en vertu de laquelle l'État peut récupérer des terres non occupées et non cultivées, nous précise notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul.

    La décision a été prise par « les instances politiques israéliennes » après le meurtre en juin dernier de trois adolescents israéliens enlevés alors qu'ils faisaient de l'autostop dans le secteur de Gush Etzion, un groupe de colonies que les Israéliens entendent conserver dans le cadre de tout règlement du conflit qui les oppose aux Palestiniens. Les autorités israéliennes ont accusé le Hamas d'être derrière ce triple meurtre qui avait choqué l'opinion israélienne, déclenchant ensuite l'opération Bordure protectrice à Gaza.

     

    Si le conseil de la colonie de Gush Etzion s'est félicité de cette décision qui permettra d'agrandir l'implantation, elle a fait réagir côté palestinien, nous rapporte notre correspondant dans les Territoires palestiniens, Nicolas Ropert. Le service de presse du gouvernement palestinien a dénoncé l'annexion et la construction de nouvelles colonies. Un acte qu'elle assimile à un crime de guerre. Plusieurs ONG israéliennes anti-colonisation ont aussi regretté cette décision sans précédent depuis 30 ans. « C'est la preuve que le gouvernement de Benjamin Netanyahou fait tout pour empêcher la création d'un État palestinien », a commenté un responsable de l'ONG La Paix maintenant qui qualifie cette annexion de « punition collective »

    Les Palestiniens ont 45 jours pour faire appel devant un tribunal israélien. Sans quoi la décision sera effective.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.