GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Aujourd'hui
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    A l'issue d'une semaine de débats passionnels et l'examen d'un millier d'amendements, les députés ont adopté ce dimanche 22 avril en première lecture le projet de loi asile et immigration, par 228 voix contre 139 et 24 abstentions. Le texte a été approuvé par la majorité LREM-Modem et le groupe UDI-Agir-Indépendants. Les Républicains et toute la gauche -socialistes, communistes et Insoumis- ont voté contre, tout comme les députés FN.

    Moyen-Orient

    L’Arabie saoudite s’est dotée d’un mur anti-jihadistes

    media L'Arabie saoudite craint les assauts des combattants de l'EI, ici en démonstration dans une vidéo diffusée le 4 janvier 2014. AFP PHOTO / AL-FURQAN MEDIA "

    L'Arabie saoudite a achevé la construction d'une épaisse clôture qui sépare désormais son territoire de l'Irak et doit le protéger au nord des infiltrations d'hommes, d'armes et de marchandises. Long de 900 km, il est équipé d’un matériel ultrasophistiqué.

    Avec notre correspondante à Riyad,  Clarence Rodriguez,

    L’Arabie saoudite a peur du danger que représente l’Etat islamique pour sa population, peur aussi de ces jeunes jihadistes saoudiens de retour d’Irak ou de Syrie. Alors le royaume se protège, sécurité maximale. Le pays a donc érigé un rempart de 900 kilomètres, comprenant cinq épaisseurs, et qui est équipé de matériel de sécurité ultrasophistiqué : caméras infrarouges, 50 radars et des tours de surveillance.

    Huit ans de travaux

    Ce mur de la peur s’étend désormais de Hafar al-Batin, au nord-est du pays, à Turaif, près de la frontière jordanienne, au nord-ouest. Il faut se rappeler que les autorités saoudiennes ont lancé la construction de cette barrière de haute sécurité en 2006, alors que le pays était la cible d’attentats attribués à al-Qaïda ; et qu’en Irak, au même moment, la minorité sunnite était marginalisée par le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki. Ce dernier a démissionné en août dernier.

    Dans un contexte confessionnel tectonique, où l’Etat islamique cherche par tous les moyens à déstabiliser le royaume sunnite, reste à savoir si cette barrière de haute sécurité parviendra à repousser la détermination des jihadistes de l’EI.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.