GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Etats-Unis: l’opinion en faveur d’une intervention en Irak et en Syrie

    media Le président Barack Obama lors du sommet de l'Otan à New Port, le 5 septembre 2014. REUTERS/Larry Downing

    Alors que Barack Obama rencontre les leaders politiques et doit s’adresser à la nation ce mercredi 10 septembre pour exposer sa stratégie contre la progression de l’Etat islamique, les sondages indiquent que plus de 70% des Américains approuveraient des frappes intensifiées contre le groupe terroriste.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L’assassinat des deux journalistes par l’Etat islamique a provoqué un choc. Si, en juin, moins de la moitié des personnes interrogées se prononçaient en faveur de raids aériens pour arrêter la progression du groupe terroriste, ils sont à présent plus de 70% à approuver une intervention en Irak.

    Les différents sondages montrent que l’opinion américaine soutient aussi des incursions éventuelles en Syrie, sans mandat du gouvernement en place, auquel l’administration Obama ne reconnaît plus de légitimité. Même évolution en ce qui concerne des livraisons d’armes à l’armée irakienne, aux forces kurdes et à l’opposition syrienne modérée. Les Américains approuvent, tant que leurs soldats ne sont pas déployés sur le terrain.

    Cette évolution de l’opinion est due au sentiment d’une menace qui se rapproche du territoire américain. Près de 90% des personnes sondées par différents instituts (pour Washington Post et CNN, notamment) estiment que l’Etat islamique représente désormais un danger pour les Etats-Unis, ses citoyens, et ses intérêts. Barack Obama est donc en phase avec l’opinion, qui attend des actes, estimant que le temps de la réflexion a assez duré.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.