GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Frappes contre l'EI: il y aura bien des troupes au sol

    media Le porte-avions américain USS Carl Vinson a appareillé depuis son port d'attache de San Diego (Californie) à destination du Moyen-Orient. REUTERS/Mike Blake

    Barack Obama a dévoilé sa stratégie militaire pour lutter en Irak contre l'organisation Etat islamique. Les frappes aériennes vont s'intensifier, et le Pentagone va envoyer de nouveaux conseillers. Des troupes aux sol, certes, mais le stricte nécessaire afin de mener à bien une guerre qui ne dit pas son nom. On est bien loin des quelque 145 000 hommes déployés durant la guerre de 2003 en Irak. Les troupes au sol devraient avant tout servir à coordonner et guider les frappes.

    Si l'essentiel des destructions proviendra des frappes aériennes, Barack Obama a clairement annoncé l'envoi de 475 conseillers supplémentaires après un premier renfort de 700 hommes en juin. Au total, ce sont officiellement 1 600 Américains qui sont de retour sur le sol irakien. Une présence destinée à assurer la protection de l'ambassade, aider l'armée irakienne qu'elle a formée pendant dix ans, et participer à son équipement et son soutien technique...

    Car bombarder le pays ne suffira pas. Pour déployer un véritable plan de bataille face à l'EI, l'armée américaine va devoir participer à un important travail de coordination. Que ce soit d'ailleurs avec les combattants kurdes au nord du pays ou avec l'armée régulière irakienne et les différents partenaires de la coalition internationale.

    Pour cela, il faudra insérer des officiers américains dans les structures de commandement de l'armée irakienne mais aussi déployer des forces spéciales sur le terrain, capables de récolter du renseignement et de guider les frappes alliées (TACP-FAC pour Tactical Air Control Party-Forward Air Controller).

    De ce point de vue, la stratégie américaine n'est pas très éloignée de celle choisie par les Français en 2011 en Libye, où quelques dizaines d'éléments du Commandement des opérations spéciales (COS) avaient été envoyés discrètement pour désigner les objectifs, alors que dans le même temps des « observateurs », comme on les appelait alors, faisaient le lien entre l'armée française et les combattants de la révolution libyenne.

    Côté français, cette semaine l'entourage du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n'excluait pas une présence militaire française au sol en Irak afin de mener des opérations contre l'organisation Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.