GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    François Hollande promet en Irak plus d'aide militaire

    media A Erbil, François Hollande et le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani. REUTERS/Azad Lashkari

    François Hollande s'est rendu en Irak vendredi, accompagné de ses ministres de la Défense et des Affaires étrangères, à Badgad puis à Erbil dans le Kurdistan irakien. Il a promis de renforcer son aide militaire pour lutter contre l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique et de continuer à aider les réfugiés. De son côté, John Kerry en tournée dans la région a tenté de rallier le soutien d'une large coalition.

    Onze ans après son refus de suivre Washington et Londres contre l'Irak de Saddam Hussein, la France souhaite se replacer sur le devant de la scène. A Bagdad, François Hollande a promis à son homologue d'aider davantage militairement l'Irak. Il a même évoqué une prochaine livraison de matériel militaire. Et il a insisté sur l'équilibre politique nécessaire en Irak.

    A Erbil, François Hollande a visité un camp de réfugiés ayant fui les combats. Le président français a annoncé un pont humanitaire pour ceux qui veulent quitter le pays pour quelque temps. Il a assuré que les livraisons d'armes françaises aux peshmergas kurdes avaient été « décisives pour inverser le rapport de force ».

    Quant aux frappes aériennes réclamées par Erbil, François Hollande a déclaré étudier plusieurs hypothèses avec ses alliés. Barack Obama avait annoncé mercredi vouloir intensifier les frappes aériennes contre l'organisation jihadiste en Irak, qui compterait selon la CIA entre 20 000 et 31 500 hommes. Obama avait aussi évoqué l'éventualité de frappes en Syrie.

    De son côté, le secrétaire d'Etat John Kerry en tournée régionale se trouvait en Turquie ce vendredi, pays réticent à participer à ces opérations. John Kerry a néanmoins déclaré être confiant et compter sur le soutien d'une quarantaine de pays arabes et européens aux côtés des Etats-Unis. Il poursuit sa tournée au Caire ce samedi. Les Etats-Unis confieraient la coordination de cette coalition contre l'Etat islamique à un vétéran de la guerre en Afghanistan qui a aussi servi en Irak, le général John Allen. Une coalition dont il sera question lundi lors de la conférence internationale sur l'Irak à Paris, mais sans l'Iran, les Etats-Unis y étant réticents.

    Le président français François Hollande a été reçu à son arrivée à Bagdad ce vendredi matin 12 septembre par le président irakien Fouad Massoum. REUTERS/Ali al-Saadi

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.