GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Des milliers de Kurdes syriens forcent la frontière de la Turquie

    media Après deux jours d'attente à la frontière turco-syrienne, des milliers de Kurdes syriens ont écarté les barbelés pour se réfugier en Turquie. Reuters

    Au nord de la Syrie, à la frontière turque, après quatre jours d’assaut des jihadistes de l'organisation de l’État islamique contre l’enclave kurde de Kobane, et la prise de plusieurs dizaines de villages au terme de violents combats, des milliers de Kurdes syriens ont été autorisés à venir se réfugier en Turquie, ce vendredi, après être restés longtemps bloqués à la frontière. On parle de 45 000 personnes.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    On n’est pas passé loin d’une catastrophe, ce vendredi, sur la frontière entre la Turquie et le canton kurde de Kobane, en Syrie. Depuis deux jours, des centaines, puis des milliers de Kurdes syriens, femmes, enfants et vieillards surtout, attendaient devant les militaires turcs, le long des barbelés, au soleil, terrorisés par les échos des combats tout proches. Quand les élus kurdes de Turquie sont venus leur apporter leur soutien, dans la matinée, la police et la gendarmerie ont chargé, à coups de canons à eau et de gaz lacrymogène. Sortie d’un chemin balisé, une femme a même été blessée par une mine antipersonnel.

    Les consignes du Premier ministre Ahmet Davutoglu étant de créer une zone tampon pour bloquer tout risque d’immigration, ordre fut donné de les renvoyer vers leur ville et leurs villages bombardés. Mais là, ce fut la rébellion : les Kurdes syriens ont forcé le passage, écarté les barbelés et gagné le droit d’être accueillis dignement en Turquie, et de rester, après formalités d’enregistrement, chez leurs familles de ce côté de la frontière. Mais côté syrien, les combats continuent, les massacres dont les témoignages se multiplient aussi sans doute, et le calvaire des Kurdes est sans doute loin d’être fini.

    Selon plusieurs sources recoupées, plus de 40 000 Kurdes syriens seraient passés et auraient été accueillis en Turquie en fin de soirée de ce vendredi. Du côté syrien, les Forces de défense populaire (YPG) défendant le canton de Kobane disent attendre des renforts de la part de combattants kurdes venus des autres cantons kurdes de Syrie, mais aussi d'Irak et de Turquie, qui seraient « en route » pour défendre cette enclave assiégée par les jihadistes de l’organisation de l'Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.