GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La rébellion chiite au Yémen à l'aune du terrorisme jihadiste

    media Des soldats yéménites montent la garde devant la résidence de l'ambassadeur d'Iran à Sanaa, après l'assassinat d'un diplomate iranien en janvier 2014. AFP PHOTO/ MOHAMMED HUWAIS

    Le Yémen est toujours déstabilisé par une grave crise politique. Les rebelles chiites, les Houthistes, contrôlent désormais presque la quasi-totalité de la capitale Sanaa. Ils réclament toujours la démission du gouvernement accusé de corruption. A travers son action en tout cas, cette minorité chiite conforte l’influence de l’Iran dans la péninsule arabique, considérée comme le berceau de l’islam sunnite.

    A un moment où l’Arabie saoudite et les autres monarchies sunnites du Golfe ont le regard tourné vers le Nord en direction de l’Irak et de la Syrie pour contrer les jihadistes, une menace pourrait venir du Sud. Les rebelles houthistes au Yémen ne cessent de gagner de l’influence. En quelques semaines à peine cette minorité chiite à réussi a paralyser le pays.

    Même si aujourd’hui la relation entre ces chiites yéménites et les chiites iraniens est très opaque, la prise de la capitale Sanaa par cette minorité offre incontestablement un cadeau à l'Iran. Téhéran pourrait ainsi élargir sa zone d'influence dans ce pays situé aux portes du royaume saoudien.

    Par le passé, l’Arabie saoudite n’hésitait pas à intervenir militairement au Yémen pour bombarder les positions des Houthistes. Mais leurs dernières frappes remontent à 2009.

    Selon certains experts, si Riyad n’est toujours pas passé à l’action c’est que les autorités saoudiennes avec leur allié américain y trouvent leur intérêt. Au moment où un combat anti-jihadiste est engagé dans la région, les rebelles houthistes luttent activement contre al-Qaïda au Yémen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.