GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le «shutdown» tant redouté a bien eu lieu. Les sénateurs ne sont pas parvenus à trouver un compromis pour voter la loi de financement temporaire du gouvernement, voulue par les républicains, en échange de négociations ultérieures sur le dossier de l'immigration, cher aux démocrates. Soixante voix sur cent étaient nécessaires. L'administration est donc figée à partir de ce samedi minuit (5h00 TU). Le dernier «shutdown» remonte à 2013.

    Moyen-Orient

    Bahrein: le militant Nabeel Rajab arrêté pour un tweet

    media Le défenseur bahreïni des droits de l'Homme, Nabeel Rajab, a été arrêté à Manama, le 1er octobre 2014. Twitter/Nabeel Rajab

    Directeur du Centre bahreinien pour les droits de l’homme, Nabeel Rajab a été arrêté mercredi 1er octobre à Manama, la capitale du Royaume. Il est placé en garde à vue pour une semaine, suite à un tweet dans lequel il affirme que d’anciens membres des services de sécurité de Bahrein sont partis se battre en Syrie, dans les rangs de l’organisation Etat Islamique.

    « Beaucoup de Bahreiniens qui ont rejoint le terrorisme et l’Etat islamique viennent des institutions sécuritaires. Elles ont été leur premier incubateur idéologique ». Ce sont ces quelques mots sur le compte Twitter de Nabeel Rajab (@NABEELRAJAB) qui ont provoqué la colère des autorités du Royaume. Le célèbre défenseur des droits de l’homme a été arrêté mercredi 1er octobre et sera maintenu en garde à vue pour une semaine, selon une source judiciaire locale.

    Nabeel Rajab est sorti de prison en mai dernier, après avoir passé deux ans derrière les barreaux pour avoir participé à des manifestations non autorisées. En juin, il était de passage à Paris où RFI avait pu le rencontrer.

    Un contexte politique tendu

    L’arrestation de Nabeel Rajab survient dans un contexte particulier. Bahrein est l’un des cinq pays arabes à avoir officiellement participé à des frappes aériennes contre les jihadistes de l' organisation Etat islamique. D’autre part, la date des élections législatives dans le Royaume a été récemment annoncée. Le scrutin aura lieu le 22 novembre et cette perspective pourrait raviver les tensions dans ce pays arabe du Golfe dont la population est majoritairement chiite mais qui est dirigé par une dynastie sunnite.

    En février 2011, Bahrein avait connu son « printemps arabe », avec des manifestations exigeant la mise en place d’une monarchie constitutionnelle. Nabeel Rajab fut l’une des figures de ce mouvement, rapidement réprimé. Les dirigeants de Bahrein reçurent alors l’appui de l’Arabie Saoudite dont les troupes n’eurent qu’à emprunter le pont qui relie les deux royaumes pour mettre fin à la contestation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.