GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Energie: le baril de Brent au-dessus de 50 dollars pour la première fois de l'année
    Moyen-Orient

    Première depuis 33 ans, Kippour et l'Aïd célébrés le même jour

    media Pour la première fois en 33 ans, la fête juive de Yom Kippour et la fête musulmane de l'Aïd al-Adha tombent le même jour. REUTERS/Baz Ratner/Ammar Awad/Montage RFI

    Au Proche-Orient, c'est un week-end sous haute tension qui s'annonce. Les juifs célèbrent Yom Kippour à partir de vendredi soir et les musulmans, l'Aïd al-Adha, à partir de samedi. Ces deux fêtes religieuses importantes coïncident pour la première fois depuis 33 ans. Elles font craindre des frictions entre les deux communautés. La sécurité a été renforcée un peu partout.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

    A Jérusalem, la police est encore plus visible que d’habitude. La sécurité a été renforcée surtout autour de la vieille ville. Les juifs devraient être nombreux à venir prier ce week-end au Mur des Lamentations, pour Yom Kippour, le grand Pardon, tandis que les musulmans iront juste à côté à la Mosquée al-Aqsa. Ils célèbreront l’Aïd al-Adha, la fête du sacrifice.

    Ce sont deux rites très importants pour chaque religion. Mais ils se vivent très différemment, dans le silence et le recueillement pour Yom Kippour, dans une ambiance festive et familiale pour l’Aïd.

    Les autorités israéliennes craignent donc des heurts entre les deux communautés qui vivent à côte à côte, comme à Jérusalem où le climat est déjà très tendu depuis plusieurs mois. Ailleurs, comme à Hebron ou Saint Jean d’Acre, des arrangements ont été trouvés pour que les célébrations ne se fassent pas en même temps. Quant à l’armée, elle a bouclé les points de passage de Cisjordanie et de Gaza jusqu’à dimanche.

    Des policiers israéliens avant le début de la prière du vendredi pour des Palestieniens, le 26 septembre 2014, dans l'est de Jérusalem. REUTERS/Ammar Awad

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.