GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Kobane sur le point de tomber aux mains des jihadistes d'EI

    media Une capture d’écran montre un canon appartenant vraisemblablement à l’EI surplombant les villages pendant les combats près de la ville kurde de Kobane. AFP PHOTO / HO / AAMAQ NEWS

    Depuis plus de deux semaines les combattants kurdes résistaient tant bien que mal aux assauts des jihadistes de l'organisation Etat islamique à Kobane, ville à majorité kurde du nord-est de la Syrie. Mais les combats ont été extrêmement violents cette nuit et les jihadistes d'EI sont entrés dans les quartiers périphériques de la ville.

    article réactualisé

    C’est la confusion et la panique aussi parfois, le long de cette frontière qui borde Kobane, rapporte notre envoyé spécial à la frontière turco-syrienne, Jérôme Bastion. Le front ouest, où se déroulaient d’importants affrontements hier a été enfoncé et des villageois ont dû se ruer sur la frontière turque, certains réussissant à passer en force avec leurs voitures.

    La situation désespérée de la ville a de nouveau poussé des dizaines de Kurdes syriens « hébergés » en Turquie à essayer de retourner dans leurs villes assiégées. Certains pour se battre, certains pour ramener leurs affaires disent-ils, ou des membres de leurs familles. Mais la frontière leur demeure fermée.

    Sur une maison d’un quartier Est de Kobane, là où le front est le plus proche et le plus violent depuis plusieurs jours, le drapeau de l’organisation Etat islamique a été hissé dans la matinée.

    EI dans les quartiers périphériques

    Il s’en faut de très peu pour que l’enclave kurde tombe aux mains des jihadistes. Les combattants islamistes sont en effet entrés cette fois dans Kobane, en tout cas dans ses quartiers périphériques, la nuit dernière, pour la première fois après dix-sept jours de siège et de bombardements. Ils sont entrés en nombre, avec leurs tanks, et des combats extrêmement violents s’en sont suivis, qui ont fait des dizaines de morts et de blessés côté kurde.

    Ces derniers ont pour la plupart été évacués en Turquie. Ce sont des combattants du YPG, les Forces populaires du Kurdistan syrien, du PKK turc et de l’Armée syrienne libre, qui prêtent main forte aux Kurdes depuis quinze jours maintenant.

    Guérilla urbaine

    Les bombardements de la coalition ont une nouvelle fois donné un coup d’arrêt à l’avancée des troupes de l’Etat islamique, au milieu de la nuit, en frappant les trois fronts qui encerclent Kobane : au sud, à l’est et à l’ouest. Militairement, la situation est particulièrement critique. Il est patent que les Kurdes n’ont plus les moyens de résister à l’avancée des jihadistes, les bombardements de la coalition ne leur amenant que des répits de brève durée.

    Que peut-il se passer maintenant ? C’est la question que beaucoup se posent et à laquelle certains Kurdes répondent qu’au jeu de la guérilla urbaine chez eux, les combattants des Forces de défense populaires, les RPG Kurdes, devraient être supérieurs à leurs adversaires jihadistes. Cela veut dire aussi que les combats de rue risquent de durer encore longtemps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.