GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Moyen-Orient

    Syrie: à Kobane les frappes de la coalition changent la donne

    media Un bombardement sur la ville de Kobane, le 18 octobre 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Les combats se poursuivent dans la ville de Kobane, au 34e jour de son siège par les combattants du groupe de l’Etat islamique. Mais les forces kurdes, aidées par les frappes de la coalition, semblent avoir repris l’initiative ces derniers jours. Selon l’OSDH, les jihadistes pourraient être en train de préparer l’envoi de renforts depuis leur quartier général de Raqqa, distant d’une centaine de kilomètres.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    A l’instar des attaques des forces islamistes, les bombardements aériens de la coalition ont sensiblement marqué le pas, ce samedi 18 octobre, à tel point que les combattants kurdes ont pu prendre le temps de jouer une partie de football, sur le flanc ouest de la ville. Selon un journaliste sur place, dont la conversation téléphonique est parfois entrecoupée de détonations sourdes, la pression des attaques islamistes s’est nettement allégée.

    Ils ont été éloignés du centre-ville et ils n’occuperaient plus que 20 à 30% de la ville, majoritairement au sud. Leur attention se porte essentiellement sur le front est, où ils s’efforcent toujours, à coups de tirs de mortiers, de conquérir le point de passage frontalier de Mürsitpinar, où plusieurs obus sont tombés côté turc.

    Deux tentatives d’attaques au véhicule piégé ont encore été déjouées à temps, et les Kurdes affirment avoir repris l’initiative, même si leurs moyens ne leur permettent pas encore de se débarrasser totalement de leurs assaillants. Ils attendent toujours les renforts promis par les Peshmergas d’Irak et d’Iran, et craignent que les jihadistes reviennent avec de nouveaux armements lourds.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.