GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cyclisme: l'Italien Nibali, blessé, abandonne le Tour de France (équipe)
    • Discussions «en cours» pour une rencontre Trump/Poutine à Washington (Maison Blanche)
    Moyen-Orient

    L’Iran et l’Irak unis dans la lutte contre le groupe Etat islamique

    media Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi (à gauche) s'est rendu à Téhéran mardi 21 octobre pour rencontrer le président iranien Hassan Rohani. Iranian Presidency Press Office

    L’Iran et l’Irak se coordonnent pour lutter contre l’organisation Etat islamique. Ce mardi 21 octobre, le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi était en déplacement à Téhéran, où il s’est entretenu avec le président iranien Hassan Rohani. Pour les deux responsables, la lutte contre les jihadistes est une priorité.

    Pour combattre les jihadistes du groupe Etat islamique, l’Irak a besoin de tout le monde et le Premier ministre Haïdar al-Abadi le sait : il peut compter sur son puissant voisin iranien.

    La coopération militaire entre les deux pays n’est pas récente. Elle remonte à la chute du dictateur irakien Saddam Hussein en 2003. A partir de l’arrivée des chiites au pouvoir en Irak cette même année, l’Iran a fourni une assistance stratégique aux nouvelles autorités. Aujourd’hui, la lutte contre l’ennemi commun, l’organisation Etat islamique, ne fait que renforcer cette coopération.

    En Irak, les jihadistes contrôlent cinq provinces, dont celle de Diyala. Située à l’est du pays, elle est frontalière de l’Iran. En luttant activement aux côtés de l’armée irakienne, il s’agit donc autant pour Téhéran d’assurer sa propre sécurité que celle des communautés chiites irakiennes et des lieux saints du chiisme qui se trouvent dans ce pays. Des brigades iraniennes combattent d'ores et déjà en Irak l'organisation Etat islamique. Les Gardiens de la révolution - armée d'élite iranienne - sont même chargés de protéger Bagdad, la capitale irakienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.