GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nouvelles offensives des jihadistes dans le nord de l'Irak

    media Les Kurdes assiégés de Kobane attendent des renforts, les jihadistes ont lancé de nouvelles attaques dans le nord de l'Irak. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Le Parlement du Kurdistan irakien a donné, mercredi 22 octobre, son feu vert à l'envoi de combattants pour renforcer les forces kurdes syriennes qui luttent dans la ville de Kobane contre les jihadistes de l'Etat islamique. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les frappes de la coalition emmenée par Washington en Syrie ont fait 553 morts en un mois, essentiellement des jihadistes. Ce qui n'empêche pas l'organisation Etat islamique de lancer de nouvelles attaques.

    Les combattants jihadistes affirment avoir lancé un nouvel assaut sur les monts Sinjar, provoquant un nouvel exode parmi les rares Yézidis restés sur place. Selon des témoignages recueillis par l'agence Reuters, les combattants yézidis et les civils restés avec eux seraient encerclés à l'est du massif montagneux. Un parlementaire yézidi y dénonce l'absence de réaction de la coalition internationale face à ce nouveau drame qui se prépare.

    Toujours dans le nord de l'Irak, les combattants de l'Etat islamique auraient lancé plusieurs offensives sur des points stratégiques : dans la région où est située la raffinerie de Baïdji et dans les environs du barrage de Mossoul. Ce barrage avait été repris par les forces kurdes irakiennes en août dernier. Selon l'armée américaine, la coalition anti-jihadiste aurait mené douze frappes aériennes dans le secteur pour empêcher les jihadistes de s'emparer du barrage.

    Ces offensives simultanées peuvent avoir plusieurs objectifs : il y a bien sûr le caractère stratégique du barrage de Mossoul et de la raffinerie de Baïdji, la principale raffinerie d'Irak. Mais il peut aussi y avoir la volonté d'obliger la coalition internationale à disperser ses efforts alors que d'autres offensives sont lancées dans la province irakienne d'al-Anbar et autour de la ville syrienne de Kobane.

    Et enfin, dernière hypothèse avancée par un responsable kurde irakien : ces offensives seraient des manœuvres de diversion avant une offensive de grande ampleur. Une offensive qui serait lancée sur la ville de Kirkouk, située au sud du Kurdistan irakien et contrôlée depuis le mois de juin par les peshmergas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.