GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: à Idleb, une lutte enragée entre le régime et les rebelles

    media La ville de Maarat el-Numan, dans la région d'Idleb, le 14 octobre 2014. Cette explosion aurait frappé un poste militaire de l'armée syrienne et aurait été causée par le groupe rebelle Ahrar al-Sham. AFP PHOTO / AL-MAARRA TODAY / GHAITH OMRAN

    Tandis que la bataille se poursuit à Kobane, opposant le groupe Etat islamique et les Kurdes syriens, ailleurs en Syrie, la lutte fait aussi rage entre les rebelles syriens et le régime Assad. Ces dernières semaines, Damas a notamment progressé dans la ville d'Alep. Les composantes de la rébellion s'emploient donc à ouvrir de nouveaux fronts, pour tenter de desserrer l'étau. Ce lundi, une offensive a ainsi été lancée à Idleb.

    La ville d'Idleb est l'un des derniers bastions du régime dans le nord-ouest de la Syrie. L'offensive contre les troupes de Damas a été rendue publique par le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda, sur les réseaux sociaux. Le régime et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau d'informateurs dans le pays, ont ensuite confirmé l'information plus tard ce lundi.

    Pour la première fois depuis 2012, la ville d'Idleb a donc subi un assaut coordonné, visant à la fois des cibles situées dans le centre-ville et en périphérie. Selon l'OSDH, des rebelles liés au Front al-Nosra auraient réussi à s'emparer brièvement de la résidence du gouverneur et d'un poste de commandement de la police, avant d'en être délogés par les troupes loyalistes. Toujours selon cette source, au moins quinze combattants rebelles et 20 soldats auraient perdu la vie dans les combats.

    Quelle que soit l'issue de cette offensive, cette dernière va permettre à la rébellion d'ouvrir un nouveau front dans le nord du pays, dans l'espoir sans doute de desserrer quelque peu l'étau formé par le régime autour des positions rebelles dans la ville d'Alep. Alors que les yeux du monde entier sont tournés depuis de longues semaines vers la ville de Kobane, le régime syrien continue en effet de gagner du terrain ailleurs en Syrie, dans le nord comme dans les faubourgs de Damas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.