GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: le Burkina Faso ne disputera pas la CAN 2019 malgré sa victoire face à la Mauritanie (1-0). L’Angola est qualifiée.
    • Le groupe Etat islamique vaincu «à 100%» en Syrie, affirme le président américain Donald Trump sur Twitter
    Moyen-Orient

    Création d’une zone tampon à la frontière entre l’Egypte et Gaza

    media L'Egypte souhaite établir une zone tampon à sa frontière avec la bande de Gaza. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    L’armée égyptienne a commencé ce mardi 28 octobre à établir une zone tampon pour sécuriser sa frontière avec la bande palestinienne de Gaza, après l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à 30 militaires vendredi. Une opération qui implique l’évacuation de tous les habitants de cette zone, principalement des Bédouins.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Si la longueur de la zone tampon est de 15 km et s’étend tout au long de la bande de Gaza, sa profondeur n’a pas encore été clairement définie. Pour le moment il semble qu’elle soit de 300 à 500 mètres, mais certains experts militaires parlent d’une profondeur de 7 km. Une zone principalement habitée par des milliers de Bédouins, et où débouchent tous les tunnels de contrebande avec Gaza.

    Maisons, fermes et même mosquées masquent le plus souvent les entrées de tunnels qui sont devenus la principale ressource économique des Bédouins de la région. Mais, selon les autorités égyptiennes, ces tunnels servent aussi au passage et à l’armement des jihadistes qui attaquent l’armée et la police depuis la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi.

    Les habitants de la région doivent être relogés plus à l’Ouest, et dédommagés par l’Etat. Une opération dénoncée par des organisations de défense des droits de l’homme, mais soutenue par une trentaine de partis politiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.