GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Moyen-Orient

    Irak: les 12 conditions des sunnites pour lutter contre le groupe EI

    media Une voiture de police en flamme, à Ramadi, dans la province d'al-Anbar, le 31 décembre 2013. REUTERS/Ali al-Mashhadani

    Les dignitaires de la communauté sunnite rappellent leurs conditions, pour qu'ils se dressent contre les partisans d'al-Qaïda. Ils ont renouvelé leur demande au Premier ministre chiite irakien, qui les a rencontrés à Amman en Jordanie.

    Seule la fin de la marginalisation de la minorité sunnite permettra de vaincre la menace des jihadistes en Irak, ont affirmé les dignitaires sunnites irakiens, originaires de la province d'al-Anbar, pour la plupart aujourd'hui en exil en Jordanie. Les frappes internationales, à elles seules, ne suffiront pas, ont-ils ajouté.

    Pour « éliminer le terrorisme du groupe Etat islamique, il faut éradiquer ses causes, c'est à dire l'injustice, la marginalisation [des sunnites], et redonner au peuple ses droits et sa liberté », a plaidé Cheikh Abdel Malek al-Saadi, une influente personnalité sunnite.

    La colère des sunnites

    Depuis le renversement du président sunnite Saddam Hussein en 2003, dans la foulée de l'invasion américaine, les sunnites dénoncent leur marginalisation systématique par les autorités chiites du pays. L’organisation Etat islamique a profité, en fait, de la colère des sunnites, pour s'emparer notamment, en janvier dernier, d'une grande partie de la province d'al-Anbar.

    Pour se battre contre les jihadistes du groupe Etat islamique, les tribus sunnites ont présenté une liste de 12 demandes, dont l'arrêt des raids pouvant toucher les civils, le retour des déplacés, et des dédommagements pour les victimes civiles des frappes de la coalition internationale. Mais aussi et surtout un vrai partage du pouvoir avec les chiites d'Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.