GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    En Irak, le groupe EI continue à massacrer

    media Des combattants d'une tribu irakienne dans la province d'al-Anbar, où le groupe EI a massacré 200 personnes ces dix derniers jours. Reuters

    En Irak, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont exécuté plus de 200 membres d'une tribu dans l'ouest du pays. Les jihadistes s'en prennent également aux chiites d'Irak à quelques jours des célébrations religieuses de l'Achoura.

    Les partisans de l'organisation État islamique veulent donner un exemple. « Malheur aux sunnites qui cesseront de nous soutenir et prendront les armes contre nous, ils connaitront le même sort », font-ils comprendre en substance. Pas moins de 200 personnes ont été exterminées ces dix derniers jours. Elles appartenaient toutes à la tribu des Albounimer établie dans la province d'al-Anbar. Ni les femmes ni les enfants n’ont été épargnés.

    Selon plusieurs sources, des images ont circulé sur la toile. Elles montrent les corps d'une trentaine d'hommes le long d'une rue dont le sol est couvert de sang, sous les yeux d'enfants et d’adolescents. Il n’y a aucune raison pour que les massacres prennent fin, l’armée irakienne étant complètement désorganisée. D'ailleurs, aujourd’hui, l’un des élus de la tribu pointe directement la responsabilité de Bagdad dans ce massacre. Selon lui, les Albounimer ont à plusieurs reprises demandé l’aide de l’armée irakienne, en vain.

    Les jihadistes s'en prennent également aux chiites du pays, qu'ils considèrent comme des hérétiques par excellence. Alors que ceux-ci s'apprêtent à célébrer l'Achoura, l'une des plus importantes fêtes de cette communauté, plusieurs attentats contre des pèlerins en route vers la ville sainte de Kerbala ont été perpétrés ces derniers jours. Et là encore, ni l'armée irakienne, ni les forces de police ne sont en mesure de protéger ces pèlerins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.