GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: les forces kurdes engrangent les succès à Kobane

    media Des combattants kurdes affrontent les éléments du groupe Etat islamique dans l'ouest de Kobane, le 4 novembre 2014. REUTERS/Yannis Behrakis

    Ce jeudi 13 novembre, cela fait soixante jours que la ville kurde de Kobane est assiégée par les forces de l’organisation Etat islamique, siège qui a déjà fait plus d’un millier de victimes des deux côtés. Depuis qu’ils ont reçu des renforts et des armes venus du Kurdistan irakien, les combattants kurdes continuent de desserrer l’étau sur la ville, sans pour autant parvenir à en déloger entièrement les assaillants islamistes. Hier, mercredi, ils ont signé une avancée sans doute stratégique.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    C’est une reconquête qui devrait redonner le moral aux habitants de Kobane et, à court terme, l’avantage militaire aux résistants kurdes : la colline de Mistanour qui domine le sud et l’est de la ville, prise il y a un mois et demi par les jihadistes, est depuis hier repassée sous le contrôle des forces unifiées kurdes, irakiennes et syriennes.

    Avec cet important promontoire, c’est également la principale route d'approvisionnement et d'acheminement de renforts depuis Raqqa qui est ainsi coupée par les troupes du groupe Etat islamique. Ce qui devrait permettre assez rapidement de libérer les derniers quartiers périphériques de la ville toujours occupés par les islamistes.

    D’ailleurs dans les campagnes alentour, chaque jour de nouvelles libérations de villages sont annoncées, indiquant que l’avantage est désormais aux Kurdes infligeant de lourdes pertes aux jihadistes, qui ont par exemple perdu un commandant et une trentaine d’hommes rien qu’hier. Si bien que l'occupation de Kobane par les jihadistes de l'organisation Etat islamique représenterait désormais moins de 20 % de la ville, d'après Idris Nassan, un responsable local, contre 50% au plus fort du siège, il y a moins de deux semaines. Leurs bombardements au mortier continuent cependant de faire des victimes parmi les civils côté kurde : 8 personnes, dont des femmes et des enfants, sont morts ces deux derniers jours.

     ► A (RE)ECOUTER : Drame de Kobané, la colère des Kurdes de Turquie (Grand Reportage)

    Si la libération totale de Kobane semble donc proche, son encerclement en revanche risque de perdurer et la co-présidente du Parti de l’union démocratique (PYD), Asya Abdullah, rappelle qu’il y a toujours un grand besoin d’ouvrir un corridor permettant l’acheminement d’aide et de renforts depuis les autres régions kurdes.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.