GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Dernières infos
    • L'Australie envisage de censurer des contenus extrémistes sur internet (Premier ministre)
    Moyen-Orient

    Qui est Maxime Hauchard, le jihadiste français de 22 ans?

    media Maxime Hauchard. Capture d'écran de la vidéo diffusée par l'organisatiosation Etat islamique. DR.

    Il est « très probablement » l'un des bourreaux qui figurent dans la vidéo diffusée hier par l'organisation Etat islamique, qui montre la décapitation d'un humanitaire américain de 26 ans, Peter Kassig. Le parquet parle d' «indices circonstanciés». Lui est à peine plus jeune. Qui est Maxime Hauchard ? Comment ce Français originaire de Normandie a-t-il sombré dans l'horreur ?

    Paris confirme la très forte probabilité qu'un Français figure sur la vidéo diffusée ce dimanche 16 novembre par l'organisation Etat islamique, dans laquelle est mise en scène la décapitation de Peter Kassig.

    Maxime Hauchard, 22 ans, originaire d'un petit village normand, est plus connu en Syrie sous le nom de Abou Abdallah al Faransi.

    Converti à l'islam, il est entré en religion à l'âge de 17 ans. Le jeune homme serait parti en Syrie en août 2013 après un séjour en Mauritanie en 2012, a expliqué ce lundi matin le ministre français Bernard Cazeneuve, lors d'une conférence de presse :

    Maxime Hauchard est basé dans la ville de Raqqa, capitale de l'organisation EI, en Syrie. Il s'est, à une époque, beaucoup affiché sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook, en postant des photos de lui en armes.

    Maxime Hauchard. DR.

    C’est notamment ce qui a permis à RFI de l’identifier facilement. Dans la dernière vidéo de décapitation de masse de l’organisation Etat islamique, Maxime Hauchard apparaît à visage découvert. Il décapite lui-même un soldat du régime syrien.

    Le ministre de l’Intérieur a rappelé que le jeune homme fait déjà l’objet d’une enquête judiciaire et selon le Parquet, ce lundi midi, des « indices circonstanciés » confirment l'implication du Français dans les décapitations mises en scène sur les vidéos. Bernard Cazeneuve s’est adressé aux jeunes de France, principale cible de la propagande de ces groupes, selon lui. Il les a appelés à ne pas rejoindre ceux qu’il a qualifiés de « prêcheurs de haine », avant de se féliciter du fait que la loi visant à empêcher les départs vers la Syrie et l’Irak ait été publiée au Journal officiel vendredi dernier. Il sera donc désormais possible d'établir une interdiction administrative du territoire à ceux qui seraient tentés de rejoindre les zones de combat, comme l’avait fait Maxime Hauchard.

    Des vérifications sont en cours pour déterminer si un autre Français, originaire de province, figure aussi dans la vidéo.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.