GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Lutte contre l'EI: Tikrit, prochain objectif des forces irakiennes

    media Tikrit est la deuxième ville la plus importante contrôlée par les jihadistes de EI, après Mossoul. Looper5920 / Wikimedia Commons

    En pleine reconquête de son territoire, l’armée irakienne a réussi début novembre à chasser l'organisation Etat islamique de la ville de Baïji. Ce mardi 18 novembre, elle est parvenue à chasser les jihadistes qui assiégeaient la raffinerie stratégique de la zone. La ville de Tikrit est désormais le prochain objectif militaire des forces irakiennes.

    La reprise de Baïji, puis de sa raffinerie, constituent un succès notable pour l’armée irakienne. C’est la première fois depuis le début de la lutte contre l’organisation Etat islamique que les troupes gouvernementales parviennent à gagner du terrain aussi rapidement. Cette double victoire coïncide avec l’arrivée la semaine dernière de 50 militaires américains déployés hors de Bagdad. Leur mission : conseiller une armée irakienne en pleine débandade. Appuyées également par l’Iran, les forces irakiennes font désormais route vers Tikrit, située à 40 kilomètres au sud de Baïji.

    Une situation qui reste instable

    Région natale du président déchu Saddam Hussein, Tikrit est la deuxième plus importante ville irakienne contrôlée par les jihadistes de l’organisation EI, après Mossoul. Mais dans ces zones, la situation reste très instable. Selon le général en charge des opérations dans la province de Salaheddine, dont Tikrit est le chef-lieu, la reprise de Baïji ne signifie pas que le risque d’attaques terroristes est à écarter. Un kamikaze a d'ailleurs fait exploser sa voiture piégée ce mercredi matin à Erbil, près du siège du gouvernement du Kurdistan irakien. L'attaque a fait au moins cinq morts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.