GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: sprint final pour arracher un accord

    media Vendredi, le secrétaire d’Etat américain John Kerry (photo) et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif se sont rencontrés à plusieurs reprises. REUTERS/Leonhard Foeger

    Les négociations sur le nucléaire iranien entrent ce week-end dans leur dernière ligne droite alors qu’il reste moins de trois jours pour parvenir à un accord. La journée de vendredi a été très politique avec la présence de cinq chefs de la diplomatie venus sortir les pourparlers de l’impasse. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif se sont rencontrés à plusieurs reprises.

    Avec notre correspondant à Vienne, Nathanaël Vittrant

    La journée de vendredi a été très politique. Elle a surtout été marquée par des changements de programme à répétition. Initialement, le programme était clair. Les ministres devaient se retrouver à Vienne pour une suite d’entretiens. Puis, le Britannique Philip Hammond repartirait pour Londres. L’Iranien Javad Zarif s’envolerait pour Téhéran. Le Français Laurent Fabius et l’Américain John Kerry retourneraient à Paris.

    Au final, seul le ministre des Affaires étrangères britannique a rejoint sa capitale vendredi soir. Le secrétaire d’Etat américain a multiplié les entretiens vendredi - notamment avec son homologue iranien - au point de finalement passer la nuit à Vienne, tout comme Laurent Fabius.

    De ce qui se dit derrière les portes fermées du palais Coburg, il ne filtre pas grand-chose. Les diplomates expérimentés disent que c’est généralement bon signe. Les discussions devraient porter sur les deux points clés qui bloquent encore : le nombre de centrifugeuses que les Iraniens seront autorisés à conserver et le rythme auquel les sanctions seront levées mais on en est réduit à faire des spéculations. Les optimistes veulent voir dans ces chamboulements diplomatiques un signe que les négociations progressent réellement.

    Les pessimistes soulignent qu’il reste encore beaucoup de points à régler d’ici lundi. Et les petites phrases, il est vrai, sont là pour tempérer les espoirs : « D'importantes divergences demeurent », a ainsi souligné le porte-parole de la Maison-Blanche, Eric Schultz. Mohammad Javad Zarif a précisé de son côté que certaines « discussions importantes » n’avaient pas abouti à une « proposition notable méritant d’être apportée à Téhéran ».

    Après les politiques hier, experts et diplomates devraient prendre le relais ce samedi, peut-être sur de nouvelles bases.

    En Autriche, les intenses négociations se déroulent ainsi depuis cinq jours pour tenter de trouver un accord sur le dossier nucléaire iranien. Ce dossier empoisonne depuis des années les relations entre l’Occident et l’Iran qui est soumis à un embargo. Il y a plusieurs mois, la date butoir pour trouver un accord a été fixée au 24 novembre, soit lundi.

    → A (RE) LIRE : Nucléaire iranien: négociations à couteaux tirés à Vienne

    Le secrétaire d’Etat américain John Kerry (d.) et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif (g.) le 20 novembre à Vienne en présence de Catherine Asthon, la représentante de l'Union européenne. REUTERS/Leonhard Foeger

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.