GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: large offensive du groupe Etat islamique sur Ramadi

    media Les forces de sécurité irakienne dans les rues de Ramadi, en novembre 2014. AFP PHOTO/AZHAR SHALLAL

    En Irak, les jihadistes du groupe Etat islamique ont lancé ce vendredi 21 novembre une offensive d'envergure pour prendre la ville de Ramadi, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad. Le groupe extrémiste contrôle déjà certains quartiers, mais ce nouvel assaut vise à s'emparer de la totalité de cette ville stratégique.

     

    Ramadi est l'une des dernières zones urbaines dans la province à majorité sunnite d'al-Anbar à être encore en partie sous le contrôle des autorités irakiennes. Les sources provinciales indiquent avoir réussi à stopper une attaque et à encercler les insurgés dans un quartier de l'est de la ville.

    Mais les jihadistes ciblent le centre-ville et ont lancé une offensive surprise depuis quatre secteurs, le nord, l'ouest, l'est et le sud. En raison du mauvais temps, les forces de sécurité irakiennes indiquent n'avoir reçu aucune aide de l'aviation de la coalition.

    Une ville stratégique

    Si la ville tombe, le groupe Etat Islamique contrôlera la quasi-totalité de la province d'al-Anbar, stratégique à plusieurs titres puisque frontalière de la Syrie. Selon les observateurs, la capture de Ramadi aurait des conséquences catastrophiques pour le gouvernement irakien et les Occidentaux. Cela permettrait aux jihadistes du groupe Etat islamique de contrôler une chaine vitale d'approvisionnement allant de Bagdad jusqu'à leur quartier général de Raqqa en Syrie.

    Et certains observateurs sont formels : si l’organisation Etat islamique réussi à prendre le contrôle d'al-Anbar, Bagdad pourrait aussi tomber.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.