GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Pétrole, sécurité, corruption: les succès du nouvel exécutif irakien

    media Forces spéciales irakiennes en action, le 19 juin 2014. REUTERS/Stringer/Files

    Fin de la querelle pétrolière entre Bagdad et les autorités du Kurdistan irakien : cela faisait plus d'un an que Bagdad et Erbil se disputaient autour de la gestion des ressources en hydrocarbures situées dans le nord du pays. Mardi 2 décembre, après des semaines de négociations, un accord a donc été trouvé ; il prévoit la livraison de plusieurs centaines de milliers de barils par jour au gouvernement irakien, en échange du versement de la part dévolue au Kurdistan dans le budget national. Un succès important pour le nouveau Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi.

    C'est sans doute la première grande victoire politique du nouveau Pemier ministre irakien. Avec cet accord, Haïdar al-Abadi récupère une partie de la manne pétrolière qui échappait à son gouvernement. En outre, il apaise à un moment crucial les velléités d'indépendance du Kurdistan. Enfin, et surtout, il réussit là où Nourri al-Maliki avait échoué.

    Lutte contre la corruption

    Moins de trois mois après sa nomination, ce n'est pas le seul dossier sur lequel Haidar al-Abadi parvient à se distinguer de son prédécesseur. Le nouveau chef du gouvernement a également marqué les esprits en limogeant une partie du commandement de l'armée irakienne, et en lançant une vaste campagne de lutte contre la corruption. Enfin sur le front militaire, l'armée semble avoir retrouvé un semblant d'efficacité : l'organisation Etat islamique ne parvient plus, en tout cas, à engranger les victoires, comme elle le faisait au mois d'août dernier.

    Chantier de la réconciliation

    Reste le chantier le plus important sans doute, celui de la réconciliation avec la minorité sunnite du pays. Depuis son arrivée au pouvoir, Haidar al-Abadi multiplie les rencontres avec les chefs de tribus sunnites qui se sont senties négligées et même bafouées par son al-Maliki. Il sait qu'il aura besoin de leur soutien s'il veut parvenir un jour à reconquérir les territoires dont se sont emparés les jihadistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.