GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 27 Septembre
Jeudi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: la coalition va envoyer 1500 soldats pour combattre le groupe EI

    media La coalition anti-jihadiste va envoyer quelque 1 500 soldats pour aider les soldats irakiens - ici photographiés en octobre 2014 - à lutter contre l'organisation Etat islamique. AFP PHOTO/HAIDAR HAMDANI

    Quelque 1 500 soldats vont être envoyés prochainement en Irak pour lutter contre le groupe Etat islamique. L’annonce a été faite ce lundi 8 décembre à Koweït par le général américain James Terry, haut responsable de la coalition anti-jihadiste. Objectif de ces recrues : entraîner les forces irakiennes.

    Les forces irakiennes « ont encore beaucoup de chemin à faire » mais « elles s'améliorent chaque jour. » Selon le général James Terry, haut responsable de la coalition anti-jihadiste, l’armée irakienne a enregistré quelques progrès ces derniers temps, mais elle besoin d’un coup de pouce.

    Les membres de la coalition se sont réunis les 2 et 3 décembre et se sont donc engagés à envoyer près de 1 500 hommes pour entraîner et aider les forces irakiennes. Ces soldats vont s’ajouter aux conseillers militaires américains déjà sur place. Le mois dernier, Washington avait déjà annoncé l’envoi de 1 600 militaires supplémentaires pour former l’armée irakienne, en plus des 1 400 soldats américains déjà déployés en Irak, à Bagdad et à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

    Les détails de l’envoi de ces renforts sont encore en train d’être discutés. Il n’y pas encore de précision sur les pays contributeurs. Actuellement, une soixantaine d’Etats prend part à la coalition, avec des rôles variés. Les Etats-Unis mènent des frappes contre les positions jihadistes en Irak depuis le 8 août. Ils ont ensuite été rejoints par la France, l'Australie, la Grande-Bretagne, le Canada, le Danemark, la Belgique et les Pays-Bas. D’autres fournissent des armes, notamment aux autorités kurdes dans le nord de l'Irak, ou partagent du renseignement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.