GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'ONU impuissante face à une Libye morcelée

    media Un militaire libyen monté sur un véhicule armé, à un checkpoint du centre de Benghazi, le 4 décembre 2014. REUTERS/Stringer

    Le gouvernement libyen a annoncé mercredi 10 décembre son intention de lancer une offensive militaire pour reprendre Tripoli. Car depuis cet été et la prise de la capitale par les milices de la coalition Aube de la Libye, deux gouvernements coexistent : l'un non reconnu par la communauté internationale, installé par la force à Tripoli ; l'autre issu des élections et reconnu par la communauté internationale, réfugié à Tobrouk dans l'Est. Dans ce contexte, la mission de l'ONU pour la Libye tente toujours de relancer un début de dialogue entre les différentes factions.

    Cet été, les autorités issues des élections ont été chassées de la capitale par les milices de la coalition Aube de la Libye. Depuis, le gouvernement légal est réfugié à Tobrouk et son parlement siège sur un ferry grec au large de la ville, en raison du risque d'attentat.

    La branche libyenne de l'organisation Etat islamique contrôle la ville voisine de Derna. Soutenu par d'autres jihadistes à Benghazi, le groupe EI combat les forces du général Haftar désormais soutenu par les autorités de Tobrouk.

    A Tripoli, le gouvernement rival tient la ville d'où il a chassé les milices de Zenten partisanes de Tobrouk. De leur bastion de Zenten, ces milices ont fait décoller des avions de chasse MIG en novembre pour bombarder Tripoli. Les forces de l'Aube de la Libye ont également été visées en août par des raids de chasseurs émiratiens envoyés d'Egypte. Le gouvernement de Tobrouk menace de lancer une nouvelle offensive pour récupérer la capitale.

    De son côté, Bernardino Leon, envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, tente de réunir ces belligérants pour un processus de paix. Mais Tripoli demande comme préalable à sa participation que la communauté internationale ne reconnaisse plus son rival de Tobrouk. En septembre, les premières discussions sous l'égide de l'ONU à Ghadamès ont été boycottées par les jihadistes et s'étaient soldées par un échec. Les Nations unies espèrent les relancer la semaine prochaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.